Master de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS)

mercredi 4 février 2015
par  SFEJ
popularité : 22%

Master de l’EHESS, mention Asie Méridionale et Orientale (AMO)

Le Master " Asie Méridionale et Orientale" vise à introduire les étudiants à la recherche en sciences sociales sur l’Asie méridionale et orientale dans son ensemble tout en les encadrant dans un parcours de spécialisation plus pointu.

Elle comporte ainsi deux types de spécialisation :
- l’une privilégiant une aire culturelle, Monde indien, Asie du sud-est, Chine, Corée et Japon
- l’autre mettant l’accent sur l’une des formations disciplinaires suivantes : - anthropologie sociale et ethnologie - histoire et civilisations - sociologie - recherches comparatives sur le développement - géographie - sciences du langage - philosophie.

Dans cette rencontre croisée des disciplines fondamentales et des aires culturelles la mention entend donc proposer une formation propédeutique à une recherche en sciences sociales qui puisse compléter le choix d’un univers culturel particulier par des méthodes et par des instruments d’analyse spécifiques de chaque discipline. Elle apporte à la fois une connaissance fondamentale des différentes aires des grandes civilisations impliquées et une sensibilisation originale à la dimension comparative qu’elles suscitent.

Le Master AMO est conçu dans l’optique d’une préparation à des études doctorales, mais il demeure un diplôme autonome que son détenteur peut faire valoir pour une activité professionnelle ou préparer des concours (écoles de journalisme, sciences-po, affaires étrangères, etc).
Les enseignements comportent une formation commune à la mention, et des séminaires de spécialisation que l’étudiant choisit avec son tuteur, membre de l’équipe pédagogique, en fonction de son projet de recherches. Ces enseignements de spécialisation peuvent être des séminaires de l’EHESS ou d’autres établissements, de niveau master ou communs aux formations doctorales. Une partie d’entre eux doit obligatoirement porter sur l’aire culturelle qui fait l’objet du travail de recherches.

La délivrance du master dépend de la rédaction d’un mémoire soutenu à la fin de la seconde année d’études.
Les recherches sur le Japon depuis le 16e siècle jusqu’à l’époque contemporaine peuvent être entreprises dans le cadre du Centre de Recherches du Japon de l’EHESS, sous la direction de Guillaume Carré ou d’Arnaud Nanta.
La connaissance de la langue japonaise est préférable, mais pas obligatoire.

Brochure de la mention disponible à l’adresse suivante à consulter ici


Master de l’EHESS, mention "Théories et pratiques du langage et des arts"

Des études de master sur la langue japonaise peuvent être entreprises dans le cadre de la mention "Théories et pratiques du langage et des arts".
L’organisation de la mention de master repose sur une idée directrice simple, mais trop rarement mise en pratique : un étudiant qui se forme à l’histoire ou à la théorie de l’art devrait avoir des notions de théorie littéraire et de linguistique, de même qu’un futur linguiste ou littéraire devrait s’être intéressé aux théories de l’image et avoir acquis des connaissances en histoire des arts. Le cursus proposé est donc nettement pluridisciplinaire.

Objectifs :

- apporter en première année des connaissances fondamentales dans le domaine des arts, de la littérature et de la linguistique, avant une certaine spécialisation en 2e année
- fournir des outils conceptuels et méthodologiques permettant de développer des projets scientifiques
- préparer les étudiants à la compréhension et au traitement des problèmes actuels dans les domaines considérés.

Comme les autres mentions du master de l’EHESS, la mention Arts et langages propose une formation à la recherche et a pour finalité le doctorat (en particulier, mais non exclusivement, le doctorat de l’EHESS).
La formation en Arts et langages a pour objet l’étude des arts au sens le plus large de ce terme dans une perspective pluridisciplinaire qui combine l’étude des objets artistiques (arts plastiques, images fixes et mouvantes, littérature, théâtre, danse, musique,…) avec des approches transversales (sciences sociales, esthétique, philosophie,.. ).

La formation est divisée en trois grands domaines de recherche :
- théorie et histoire des arts et des images
- littérature
- linguistique.
Ces domaines diffèrent par leurs objets, comme par leurs méthodes et leurs techniques d’investigation ; mais ils présentent aussi d’importants points de contact ou d’intersection. Les associer, notamment au niveau du master, c’est définir un domaine ouvert, adapté aux nouvelles exigences des chercheurs et des professionnels de la culture.

Brochure de la mention disponible ici