Ôé Kenzaburô. Une économie de la violence

jeudi 26 mai 2016
par  SFEJ
popularité : 33%

Ôé Kenzaburô. Une économie de la violence

d’Antonin Bechler

ISBN : 978-2-86820-923-8
16,5 x 24 cm / 352 p.
pus.unistra.fr

Résumé
Prix Nobel de littérature 1994, Kenzaburô Ôé est l’auteur d’une œuvre foisonnante faite de romans, de nouvelles et d’essais, dont les correspondances nous informent sur le cheminement intellectuel de l’un des plus importants écrivains japonais de l’après-guerre.
L’ouvrage retrace le parcours personnel et intellectuel d’un écrivain marqué par l’ambivalence entre une aspiration démocratique forgée par le nouveau système éducatif d’après-guerre et un désir d’auto-affirmation dans la violence et la mort hérité de celui d’avant-guerre. S’appuyant sur la mise en scène des obsessions personnelles que l’auteur confie à ses personnages, l’œuvre romanesque de Kenzaburô Ôé est ici explorée dans ses éléments constitutifs : fascination pour la violence, désir de sacrifice, nostalgie de la guerre, sentiment apocalyptique.
En confrontant le discours de l’auteur à sa critique ainsi qu’aux travaux d’historiens spécialistes de l’immédiat après-guerre, cet ouvrage propose une lecture de l’œuvre de Kenzaburô Ôé au prisme de l’Histoire qui l’a façonnée.

Antonin Bechler est maître de conférences au département d’études japonaises de l’Université de Strasbourg. Il étudie les rapports entre fictions et idéologies dans la littérature japonaise d’après-guerre et dans la culture populaire du Japon contemporain.