Le phénomène des agents d’influence japonais en Asie (1880-1915)

mardi 5 juillet 2016
par  SFEJ
popularité : 19%

Thèse soutenue

Le mardi 21 juin 2016 à l’Université Paris Diderot

Par Grégoire SASTRE

Sous la direction du professeur Éric Seizelet

Devant un jury composé de :
M. ÉRIC SEIZELET, Professeur, Université Paris Diderot, Directeur de thèse
M. BERNARD THOMANN, Professeur, INALCO, Président de jury
MME. NORIKO BERLINGUEZ-KONO, Professeure, Université de Lille 3, Rapporteure
M. ALAIN DELISSEN, Directeur d’études, EHESS, Rapporteur
M. SAMUEL GUEX, Professeur-Assistant, Université de Genève

****

LE PHENOMENE DES AGENTS D’INFLUENCE JAPONAIS EN ASIE (1880-1915)

Résumé
Dans cette étude, nous interrogeons le rôle qu’a eu une catégorie d’acteurs non étatiques japonais dans l’évolution de l’expansionnisme du Japon. L’examen de l’action de ces hommes que nous avons choisi de nommer agents d’influence non-institutionnels a nécessité de donner une définition claire de leur mode d’action. La pluralité du phénomène nous a poussé à nous concentrer sur l’étude de trois leaders du phénomène, Uchida Ryōhei, Arao Sei et Kawashima Naniwa. Par ce biais nous avons également traité des origines historiques, de leurs obédiences idéologiques ainsi que des sociétés auxquelles ils étaient liés, notamment la Gen.yōsha et la Kokuryūkai. La période que nous avons traitée s’étend de 1880 à 1915. Nous abordons plus particulièrement le rôle qu’eurent ces hommes dans le déclenchement des guerres sino-japonaise, en 1894, et russo-japonaise, en 1904, dans l’annexion de la Corée, en 1910, ainsi que dans la révolution chinoise de 1911 et dans les deux mouvements pour l’indépendance de la Mandchourie et de la Mongolie de 1912 et 1915. Pour mener cette étude nous nous sommes appuyé sur les documents produits par les agents eux-mêmes et notamment ceux de la Kokuryūkai. Notre étude tend à démontrer que les contributions de ces hommes, souvent d’arrière-plan, ont été nécessaires à la fois pour la réalisation d’actions telles que l’annexion de la Corée, mais aussi dans un cadre plus large dans l’évolution de la politique expansionniste japonaise.

THE JAPANESE AGENTS OF INFLUENCE PHENOMENON IN ASIA (1880-1915)

Summary
In this study, I question the role of a category of non-State related Japanese agents within the evolution of Japanese expansionism. In order to examine the actions of these men, which I call non-institutional agents of influence, a clear definition was needed. Because of the plurality of the phenomenon, I choose to focus on three of its leaders : Uchida Ryōhei, Arao Sei, and Kawashima Naniwa. By analysing the paths of these men, I brought to light their origins, their ideological obedience, as well as the societies they were linked to, the Gen.yōsha or the Kokuryūkai, for example. I focused my research on the years between 1880 and 1915, and more particularly on events such as the Sino-Japanese war of 1894, the Russo-Japanese war of 1904, the annexation of Korea in 1910, the Chinese Revolution of 1911, and the two Movements of Independence of Manchuria and Mongolia in 1912 and 1915. My work is mainly based upon documents produced by the agents themselves such as the ones of the Kokuryūkai. This study demonstrates that the actions of these men, mostly acting in the background, were instrumental in the realisation of Japanese expansion, such as the annexation of Korea in 1910. More generally, they also influenced the evolution of the expansionist policies of Japan.