Littérature et imposture. Identités narratives chez Dazai Osamu (1909-1948)

mardi 28 juin 2016
par  SFEJ
popularité : 24%

Littérature et imposture. Identités narratives chez Dazai Osamu (1909-1948)

Thèse de doctorat d’Isabelle Lavelle

soutenue le 27 juin 2016 à l’Université Paris Diderot
École doctorale n°131 (Langue, Littérature, Image, Civilisation et Sciences humaines domaines francophone, anglophone et d’Asie orientale).

Composition du jury :
Claire DODANE, Professeur des Universités, Université Jean Moulin (Lyon 3)
Philippe FOREST, Professeur des Universités, Université de Nantes
Emmanuel LOZERAND, Professeur des Universités, INALCO
Cécile SAKAI, Professeur des Universités, Université Paris Diderot (directrice de thèse)

Littérature et imposture. Identités narratives chez Dazai Osamu (1909-1948)

Résumé
Toute l’œuvre de l’écrivain japonais Dazai Osamu est au service d’une création de soi autoréflexive. Brouillant jusqu’à l’extrême les limites entre personne et personnage, sa littérature construit une figure auctoriale qui affirme sa légitimité en mettant constamment en question les codes de la fiction. Cette thèse aborde les multiples incarnations de « Dazai Osamu » à travers sa posture, concept qui permet de réunir la conduite et l’ethos par lesquels le personnage auctorial se met en scène. Celui-ci est ainsi abordé à travers son positionnement par rapport aux discours de son temps. L’identité chez Dazai s’élabore en effet en fonction des perceptions d’autrui : l’auteur n’existe que pour répondre aux attentes dont il fait l’objet. La posture conçue comme imposture débouche alors sur une quête existentielle qui interroge sa légitimité à être humain.

Mots clés : Japon ; littérature ; Dazai Osamu ; XXe siècle ; posture ; fiction ; autoréflexivité ; auteur ; langage féminin ; intertextualité.

Abstract : Literature and Imposture. Dazai Osamu’s Narrative Identities

Japanese writer Dazai Osamu’s literature can be seen as an experiment in self-creation. Through the use of metafictional reflexivity, the author states his legitimacy as a person made character by constantly challenging the rules of fiction. Dazai creates his identity as a mere reflection of the perceptions of himself he anticipates within the other’s gaze. This thesis aims to analyze how “Dazai Osamu” emerges through multiple narrative incarnations by focusing on the notion of posture. Understood as the way an author positions him/herself within the discursive flux of his/her time, the notion allows us to consider the behavioral and linguistic elements which constitute literary self-representation as a whole. Within Dazai’s literature, the “author” being only the sum of discourses held about him, posture is apprehended as imposture. His works reflect an existential quest about the meaning of being human.

Key words : Japan ; Literature ; Dazai Osamu ; 20th century ; Self-representation ; Fiction ; Author ; Metafiction ; Narrative Identity ; Intertextuality.