Pierre et Ilse Garnier, Japon

mercredi 1er février 2017
par  SFEJ
popularité : 20%

Pierre et Ilse Garnier, Japon

textes choisis, établis et présentés par Marianne Simon-Oikawa

Paris, L’herbe qui tremble, 2016, deux volumes

Pierre et Ilse Garnier sont les inventeurs du « spatialisme » dans les années 1960. Ils nouèrent de nombreux contacts avec d’autres poètes concrets d’Europe et d’Amérique. Le Japon occupa lui aussi dans leur création une place importante, bien que méconnue.

Sans jamais s’être rendus dans ce pays, uniquement par voie épistolaire, Pierre et Ilse Garnier composèrent de nombreux poèmes à quatre mains avec deux poètes japonais, Niikuni Seiichi (1925-1977) et Nakamura Keiichi (né en 1960). Ce sont ces œuvres, pour la plupart inédites, que nous présentons dans Japon 1 : les échanges.

Ces expériences continuèrent par ailleurs de nourrir leur création personnelle jusque dans les années 2000. Ces poèmes, élaborés dans le souvenir de Niikuni, sont présentés dans Japon 2 : à Saisseval.

Par l’étendue du corpus et de la documentation réunis ici, les deux volumes apportent un éclairage unique non seulement sur l’œuvre de Pierre et Ilse Garnier, mais aussi sur les échanges internationaux qui ont marqué le développement de la poésie visuelle au XXe siècle.

https://lherbequitremble.fr/