L’architecture des déplacements. Gares ferroviaires du Japon

lundi 8 janvier 2018
par  SFEJ
popularité : 49%

L’architecture des déplacements. Gares ferroviaires du Japon

Corinne Tiry-Ono

Editions Infolio (328 p.)
Préface de Nicolas Fiévé

Au Japon, la grande gare ferroviaire cristallise de multiples enjeux de la fabrique et du renouvellement des métropoles. Cet ouvrage se concentre sur la généalogie de cet équipement, du point de vue de ses mutations architecturales et urbaines dans le contexte d’une modernité désirée ou éprouvée. À l’appui de nombreux exemples illustrés, il vise à donner des clés de compréhension d’une forme de centralité singulière, qui allie activité et mouvement et constitue un repère structurant du paysage urbain nippon. L’originalité de ce modèle provient de la persistance, réelle ou mentale, de schémas
traditionnels de pensée et pratique de la ville, au sein d’un processus de réinvention et de reconstruction permanent. Matérialisation spatiale du thème de la connexion, la grande gare japonaise marque aussi réflexions et opérations à grande échelle. La relecture d’un ensemble de projets d’architectes japonais pour Tokyo, laboratoire des années de forte croissance, décrypte cette même approche conjuguée de l’architecture des déplacements.

Corinne Tiry-Ono est architecte DPLG, docteur de l’École pratique des hautes études, professeur des Écoles nationales supérieures d’architecture détaché au ministère de la Culture, chercheur associé au Centre de recherche sur les civilisations de l’Asie orientale,
ancienne codirectrice du réseau scientifique thématique JAPARCHI. Ses recherches portent sur les mutations des métropoles postindustrielles et leurs projets de restructuration spatiale à partir de problématiques liées à la mobilité et aux transports, dans leurs dimensions à la fois historique et contemporaine, en Europe, en Asie et au Japon en particulier.