Rousseau au Japon

dimanche 21 octobre 2018
par  SFEJ
popularité : 17%

Rousseau au Japon Nakae Chômin et le républicanisme français (1874-1890)

Eddy DUFOURMONT

Collection : Histoire des pensées
260 pages
Format : 16 x 24 cm
ISBN : 979-10-300-0276-8

Jean-Jacques Rousseau connut au Japon une fortune trop longtemps restée ignorée : en effet, ce pays, le premier en Asie à se moderniser à la fin du XIXe siècle, fut traversé entre 1874 et 1890 par un mouvement démocratique opposé au gouvernement impérial. Aux troubles politiques et sociaux s’ajouta un intense bouillonnement intellectuel car le Japon découvrit alors la philosophie politique européenne, les principes de liberté et d’égalité. Jean-Jacques Rousseau joua un rôle majeur en la matière grâce au journaliste et intellectuel Nakae Chômin (1847-1901), qui, après avoir été un des premiers étudiants japonais en France, consacra tous ses efforts à faire connaître la Révolution française et le Citoyen de Genève, par ses traductions et ses écrits. Nakae Chômin introduisit également des lecteurs de Rousseau aujourd’hui oubliés, tels que Jules Barni, Émile Acollas ou Alfred Fouillée, qui eurent un rôle central dans l’établissement de la IIIe République française et de la laïcité. Cette entreprise de traduction lui permit aussi de formuler une pensée mettant le vocabulaire confucéen au service de l’affirmation des idées démocratiques et de tenter une alliance du socialisme et du libéralisme proche
de la synthèse républicaine française. La première vague d’intérêt pour Rousseau au Japon fut donc celle du Rousseau politique, celui du Contrat social et des deux Discours. Le but de cet ouvrage est de présenter ce pan méconnu de l’histoire
contemporaine japonaise.


Documents joints

Table des matières
Table des matières