Bibliographie indicative sur l’Histoire des arts à l’époque Meiji (suite)

mercredi 20 mars 2019
par  SFEJ
popularité : 3%

Bibliographie indicative sur l’Histoire des arts à l’époque Meiji (suite)

Complément : Etudes en langue japonaise

INAGA Shigemi 稲賀繫美 (éd.), Dentô kôgei saikô, miyako no uchisoto : kako hakkutsu, genjô bunseki, shôrai tenbô, 伝統工藝再考・京のうちそと : 過去発掘・現状分析・将来展望 (« La renaissance des arts et artisanats traditionnels, dans et hors de Kyôto : redécouverte du passé, analyse du présent, perspectives d’avenir »), Kyôto, Shibunkaku shuppan 思文閣出版, 2007 ; 463 p.
KANBAYASHI Tsunemichi 神林恒道, Kindai Nihon « bigaku » no tanjô 近代日本『美学』の誕生 (« La naissance de l’"esthétique" dans le Japon moderne »), Tokyo, Kodansha(collection gakujutsu bunko), 2006, 317 p.
KINOSHITA Naoyuki 木下直之, Bijutsu to iu mise mono 美術という見せ物 (« Cet objet de spectacle dénommé "art " »), Tôkyô, Heibon-sha 平凡社, 1993, 401 p.
KITAZAWA Noriaki 北沢憲昭, Me no Shinden. « bijutsu » juyô-shi nôto. 目の神殿―「美術」受容史ノート, (« le Temple de l’OEil. Notes pour une histoire de la réception de l’"art" au Japon »). Tôkyô, Bijutsu shuppansha 美術出版社, 1989, 338 p.
NAKAMURA Giichi 中村義一 Nihon kindai bijutsu ronsô-shi 日本近代美術論争史 (« Histoire des polémiques dans l’art moderne japonais »). Tôkyô, Kyûryûdô 求龍堂, 1982, 2 volumes.
TAKI Teizô 瀧悌三, Nihon kindai bijutsu jikenshi 日本近代美術事件史, (« Histoire événementielle de l’art moderne japonais »). Ôsaka, Tôhô shuppan 東方出版, 1993, 447 p.
SATÔ Dôshin 佐藤道信 ; Nihon Bijutsu Tanjô 『日本美術』誕生 (« La Naissance de l’"art japonais" »), Tôkyô, Kôdansha 講談社, 1996, 244 p.

Sources en langue occidentale : ouvrages collectifs, histoires et monographies

CHARRIER Isabelle, La Peinture japonaise contemporaine de 1750 à nos jours, Besançon, La Manufacture, 1991, 197 p.
CONANT Ellen (dir.), Challenging Past and Present – the Metamorphosis of 19th Century Japanese Art, Honolulu, University of Hawaii Press, 2006, 292 p.
FOXWELL Chelsea, Making Modern Japanese-Style Painting : Kano Hōgai and the
Search for Images
, Chicago/Londres, University of Chicago Press, 2015, 281 p.
GUTH Christine, Art, Tea and Industry : Masuda Takashi and the Mitsui Circle, Princeton, Princeton U.P., 1993, 231 p.
LUCKEN Michael, L’Art du Japon au XXe siècle : pensée, forme, résistances. Paris, Hermann,2001, 270 p.
LUCKEN Michael. Les fleurs artificielles : création, imitation et logique de domination, Paris, Presses de l’Inalco, 2016, 278 p.
MARRA Michael F. (ou Michele) (dir.), A History of Modern Japanese Aesthetics, Honolulu, University of Hawaii Press, 2003, 398 p.
RIMER J. Thomas et MCCALLUM Toshiko M. (éd.) Since Meiji : Perspectives on the Japanese Visual Arts, 1868-2000, Honolulu, University of Hawaii Press, 2012.
TSENG Alice, The Imperials Museums of Meiji Japan : Architecture and the Art of the Nation. Seattle, University of Washington Press, 2008, 285 p.
WESTON Victoria, Japanese Painting and National Identity : Okakura Tenshin and his
circle
. Ann Arbor, Center for Japanese Studies, The University of Michigan, 2004, 322 p.

Thèses

HIROSE Midori, L’influence réciproque entre la France et le Japon dans l’industrie textile pendant l’ère Meiji, thèse sous la direction de J.J. Tschudin soutenue à l’université Paris-Diderot , publiée à Lille, Atelier national de Reproduction des Thèses, 2003.
MARQUET Christophe, Le Peintre Asai Chû (1856-1907) et le Monde des arts à l’époque Meiji. Thèse de doctorat, sous la direction de J.J. Origas, Paris, INALCO, 1995,784+104 p.

Articles

CHARRIER Isabelle, « La réaction nationaliste dans les milieux artistiques », in HAMON Claude et TSCHUDIN Jean- Jacques, La Nation en marche, études sur le Japon impérial de Meiji, Arles, éditions Philippe Picquier, 1999, p.163-180.
GUTH Christine, « Kokuhô, from dynastic to artistic treasures », in Cahiers d’Extrême-Asie, N°9, Paris, 1996, p. 313 – 322.
GUTH Christine, « Meiji Response to Bunjinga », in CONANT Ellen P., Challenging Past and Present – the Metamorphosis of 19th Century Japanese Art, Honolulu, University of Hawaii Press, 2006. p. 177-193.
INAGA Shigemi, « Un destin de pensée : l’impact d’Okakura Kakuzô (Tenshin) sur le développement de l’histoire de l’art en Inde et au Japon au début du XXe siècle. » in MONNET Livia, Approches critiques de la pensée japonaise du XXe siècle, Montréal, P.U. de Montréal, 2001, p. 329-348.
INAGA Shigemi, « Cognitive Gaps in the Recognition of Masters and Masterpieces in the Formative Years of Japanese Art History 1880-1900 », In MARRA Michael. F. (dir.), Japanese Hermeneutics : Current Debates on Aesthetics and Interpretation, Honolulu, University of Hawaii Press, 2002, p. 115-126.
LUCKEN Michael, « L’évolution du statut de l’oeuvre d’art au début du XXe siècle au Japon à travers les expositions et les sociétés d’art », in BLANCHON Flora, La Question de l’art en Asie Orientale, Paris, PUPS, 2008, p.133-149.
MARQUET Christophe, « Conscience patrimoniale et écriture de l’histoire de l’art national », in HAMON Claude et TSCHUDIN Jean- Jacques, La Nation en marche, études sur le Japon impérial de Meiji, Philippe Picquier, Arles, 1999, p. 143-162.
MARQUET Christophe, « Le Japon moderne face à son patrimoine artistique », in Cipango ; hors-série « Mutations de la conscience dans le Japon moderne », Paris, INALCO-CEJ, printemps 2002, p. 243-304.
MARQUET Christophe, « Défense et illustration de l’art national à la fin du XIXe siècle : la création de la revue Kokka », compte rendu d’une session d’étude du CEEJA (2001 - 2003), Aurillac, Presses Orientalistes de France, 2005, p. 289-314.
SHIRANE Haruo, « Issues in Canon Formation », in SHIRANE Haruo et SUZUKI Tomi, Inventing the Classics : modernity, national identity and Japanese literature. Stanford, Stanford University Press, 2000, p. 1-31.

Catalogues

CONANT Ellen, Nihonga, Transcending the past : Japanese-style painting, 1868-1968.
Saint Louis (Mo)/ Tokyà, Musée d’art de Saint Louis (Mo)/ Japan Foundation, 1995, 351 p.
Musée des arts de Los Angeles (Los Angeles County Museum of Art), Museum national de Tokyo (Tōkyō Kokuritsu Hakubutsukan), Nihon Hōsō Kyōkai, NHK Puromōshon, Musée municipal des arts d’Ôsaka (Ôsaka Shiritsu Bijutsukan), et Musée municipal de Nagoya (Nagoya-shi Hakubutsukan), Japan Goes to the World’s Fairs : Japanese Art at the Great Expositions in Europe and the United States, 1867-1904, Los Angeles (Ca), LACMA, Tokyo National Museum, NHK, 2005, 144 p.
Naikoku kangyô hakurankai – Meiji bijutsu no makuake 内国勧業博覧会・明治美術の幕開け, (« Les Expositions Nationales pour l’Encouragement de l’Industrie - Lever de rideau pour l’art de l’Ère Meiji »), Tokyo, Sannomaru shôzôkan 三の丸尚蔵館 (« Musée des Collections Impériales »), 2012, 87 p.
Tōkyō geijutsu daigaku, daigaku bijutsukan 東京藝術大学. 大学美術館 (Musée de
l’Université des Beaux-Arts de Tokyo), et Nagoya Bosuton Bijutsukan 名古屋ボストン美術館 (Musée des Beaux-Arts de Nagoya-Boston), (éd.), Daburu Impakuto : Meiji Nippon no bi ダブル・インパクト : 明治ニッポンの美 : ボストン美術館x 東京藝術大学 (Double impact : the art of Meiji Japan), Tokyo, Geidai Bijutsukan Myūjiamu Shoppu : Rokumonsha 藝大美術館ミュージアムショップ : 六文舎 (Rokumonsha, presses du Musée de l’Université des Beaux-Arts de Tokyo) , 2015, 199 p.

Bibliographie établie par Arthur MITTEAU