Prix Thiers 2014 de l’Académie Française

lundi 6 octobre 2014
par  SFEJ
popularité : 16%

Le prix Thiers 2014 de l’Académie Française

a été décerné à

Michael Lucken

pour son livre :

Les Japonais et la guerre (1937-1952) , Fayard, 2013, 400p.

**********
A la veille de la Seconde Guerre mondiale, le Japon a choisi le camp des puissances de l’Axe ; il était mû par un esprit de revanche et voulait dominer l’Asie et le Pacifique. La population japonaise a donc été mobilisée pour ce projet dès 1937, quand les armées nippones entreprirent la conquête des grandes villes chinoises : Pékin, Shanghai, Nankin. Aux yeux du gouvernement militariste, les Japonais devait marcher d’un seul pas, liés par la même dévotion à l’empereur.

Michael Lucken revient sur ce mythe d’une unanimité dans la guerre, montrant les sentiments contradictoires qui ont agité la société. Véritable histoire culturelle et matérielle d’un pays plongé dans le gouffre d’un conflit meurtrier, il décrit les principales étapes de la guerre et ses manifestations dans les esprits et sur le territoire. La mémoire des Japonais continue d’être travaillée par ces événements tragiques : les conquêtes, les massacres à Nankin et ailleurs, puis la débâcle, les kamikazes et les bombardements américains, en particulier de Hiroshima et Nagasaki…

Ce retour sur le passé japonais éclaire les rêves déçus et les cauchemars qui hantent les héritiers de Hirohito.

Spécialiste du Japon moderne, Michael Lucken a publié de nombreuses études sur les monuments, la photographie de reportage ou les arts au cours de la période 1937-1952. Il est notamment l’auteur de Grenades et amertume. Les peintres japonais à l’épreuve de la guerre (2005), Le Japon après la guerre (2007) et 1945 Hiroshima : les images sources (2008).

Site de l’éditeur :
http://www.fayard.fr/les-japonais-et-la-guerre-9782213661414