Historiographies d’ailleurs. Comment écrit-on l’histoire en dehors du monde occidental ?

samedi 11 octobre 2014
par  SFEJ
popularité : 36%

Historiographies d’ailleurs. Comment écrit-on l’histoire en dehors du monde occidental ?

sous la direction de Nathalie Kouamé

avec la collaboration de Catherine Coquery-Vidrovitch, Eric P. Meyer et Anne Viguier

Paris, Karthala, 2014, 314 p.

L’histoire : une discipline universelle ? On pourrait être tenté de le penser en observant la manière dont le métier d’historien s’exerce de nos jours dans le monde entier. Pourtant, lorsque les historiens d’Afrique, d’Amérique ou d’Asie se plient aujourd’hui aux exigences de la « science de l’histoire » élaborée par l’Occident moderne, leurs visions, leurs préoccupations et leurs savoir-faire restent comme chez leurs confrères occidentaux marqués par leur culture, leur histoire et les conditions sociopolitiques spécifiques de leur environnement.
Les particularismes historiographiques sont encore plus nets dans les récits du passé qui ont été élaborés et transmis par leurs prédécesseurs, avant le processus d’occidentalisation de la période contemporaine. Pendant des siècles, voire des millénaires, les civilisations non occidentales ont en effet produit des discours et des savoirs originaux sur le passé, souvent avec une profondeur et une finesse remarquables. Ce sont toutes ces historiographies d’ailleurs, anciennes ou actuelles, modernes ou traditionnelles, qui sont l’objet de cet ouvrage collectif qui vise à faire progresser en France la réflexion sur l’histoire mondiale de l’histoire.

Avec des contributions de :
Olivier Ansart (Japon), Romain Bertrand (Indonésie), Béatrice Caseau (Byzance), Damien Chaussende (Chine), Rina Cohen-Muller (Israël et Palestine ottomane), Catherine Coquery-Vidrovitch (Afrique subsaharienne), Anne-Marie Eddé (monde arabe et musulman), Odile Goerg (Afrique subsaharienne), Vincent Goossaert (Chine), Harit Joshi (monde indo-persan), Nathalie Kouamé (Japon), Jacques Legrand (monde mongol), Éric P. Meyer (Inde), Damien Morier-Genoud (Chine), Didier Nativel (Madagascar-Mozambique), Emmanuel Poisson (Vietnam), Jacques Pouchepadass (Inde), Pierre Ragon (Mexique), Timon Screech (Japon), Anne Viguier (Inde).

Pour plus d’informations, voir ici