Drôles d’individus. De la singularité individuelle dans le Reste-du-Monde

lundi 20 octobre 2014
par  AInal
popularité : 19%

Sous la direction d’Emmanuel Lozerand

Klincksieck, 2014, 576 p.

L’Occident se serait irrésistiblement détaché des sociétés holistes ; seul, il aurait inventé l’Individu. Et ailleurs, là-bas, ce serait le règne du holisme et de la communauté ?

Il faut renoncer à cette robinsonnade et prêter attention aux individus du vaste monde, trop peu et trop mal considérés : ceux d’Afrique, du Proche et du Moyen-Orient, de l’Asie (dans toute sa diversité), sans oublier ces « autres Occidents » que forment le monde juif ou l’Europe de l’Est.

Les approches disciplinaires sont variées. Au détour du chemin, on découvrira par exemple les modes de subjectivation propres à la culture de soi chinoise, la pensée rabbinique de l’individu, le rôle de Lièvre le décepteur dans les contes africains, les expériences de Gandhi opposées aux théories de Louis Dumont, les recherches récentes sur l’histoire de la famille dans le monde arabo-musulman, les parcours autobiographiques d’un auteur indonésien, ou l’affirmation de soi d’une romancière iranienne.

L’ouvrage entend révoquer en doute le postulat d’un « grand partage » (Great Divide) entre l’Occident (the West) et le Reste-du-Monde (the Rest). À une époque où les discours sur l’individualisation de « nos sociétés occidentales » se multiplient, n’est-il pas temps, enfin, de « désoccidentaliser » notre vision du monde ?

Page de l’éditeur : http://www.klincksieck.com/livre/?GCOI=22520100190980