[Parution] Assimilation et vestiges des Aïnous, Manifeste précurseur autochtone

Le réseau Japarchi a le plaisir de vous annoncer la publication de l’ouvrage suivant la culture du peuple aïnou. Les questions des territoires et de l’habiter y sont fondamentales :

Assimilation et vestiges des Aïnous, Manifeste précurseur autochtone
Nukishio Kizō, 2022, 288 pages
Presses de l’Université du Québec
Collection Jardin de Givre

Avec une présentation de Daniel Chartier, une introduction, une chronologie et des notes de Lucien-Laurent Clercq. Traduit du japonais par Sakurai Norio et Lucien-Laurent Clercq.

Lien vers le site Internet des Presses de l’Université du Québec.

[Parution] Traduction japonaise de “Littérature et génie national”

L’ouvrage d’Emmanuel Lozerand, Littérature et génie national, 17 ans après sa version française, vient d’être traduit en japonais et publié aux Éditions Iwanami.

Voici les références :

エマニュエル・ロズラン 著

藤原克己訳、鈴木哲平訳

『文学と国柄 一九世紀日本における文学史の誕生』
刊行日        2022/12/13

Plus d’informations sur ce lien.

[Parution] “Tôkyô, nouvelle capitale – Les estampes japonaises de l’ère Meiji” de Brigitte Koyama-Richard

Brigitte Koyama-Richard, professeur émérite de l’université Musashi à Tôkyô, vient de publier un ouvrage intitulé :

Tôkyô, nouvelle capitale – Les estampes japonaises de l’ère Meiji
aux Nouvelles Éditions Scala

Les estampes japonaises de l’ère Meiji (1869-1912) sont une source précieuse pour comprendre les profonds bouleversements sociaux, économiques et culturels qui firent du Japon un pays moderne en quelques décennies.

Tôkyô, devenue la nouvelle capitale en 1868, fut désormais à la pointe de tous les progrès. Les peintres s’empressèrent de représenter ces transformations : les bâtiments de briques bordant de larges avenues, les ponts, les nouveaux moyens de transport, les vêtements occidentaux.

Afin d’être plus spectaculaires, ces estampes sont très souvent des diptyques ou des triptyques, délivrant une vision panoramique de ce nouveau Japon. Elles illustrent magistralement cette époque où le Japon des samurai disparut pour laisser la place à un pays avide de modernité.

Brigitte Koyama-Richard

Professeur émérite de l’université Musashi à Tôkyô, elle a publié de nombreux ouvrages sur le Japon et notamment aux Nouvelles Éditions Scala : Les Estampes japonaises (2014), Jeux d’estampes (2015), Beautés japonaises (2016), Yôkai, fantastique art japonais (2017), Le Japon à Paris (2018), Histoire d’une souris qui a réussi dans la vie (2018), Animaux dans la peinture japonaise (2020) et Shin hanga. Les estampes japonaises du XXe siècle (2021).

Nouvelles Éditions Scala, ISBN : 978-2-35988-279-7

[Parution] “Discovering Women’s Voices. The Lives of Modern Japanese Silk Mill Workers in Their Own Words”

Titre

Discovering Women’s Voices. The Lives of Modern Japanese Silk Mill Workers in Their Own Words

Auteur de l’ouvrage

Sandra Schaal

Maison d’éditions

Brill

Date de publication

2022

Nombre de pages

472 p.

Présentation

At a time when concern with the exploitation of young women in the assembly plants of developing countries is still a major social issue for gender and development specialists, Discovering Women’s Voices. The Lives of Modern Japanese Silk Mill Workers in Their Own Words, offers a vivid account of the lives of women who formed modern Japan’s ‘reserve army’ for textile mills. 

By analyzing works songs and oral testimonies of former silk-reeling operatives about their lives in the factory and in their native countryside, it challenges the long-standing assumption describing their history as merely exploitative, convincingly showing that factory life could appear as a window of opportunity or at least a lesser evil to workers born in rural underprivileged families.

Lien vers le site de l’éditeur : https://brill.com/view/title/59939

[Parution] “Kokin Waka Shû – Recueil de poèmes japonais d’hier et d’aujourd’hui”

Titre

Kokin Waka Shû – Recueil de poèmes japonais d’hier et d’aujourd’hui”Recueil de poèmes japonais d’hier et d’aujourd’hui

Traducteur de l’ouvrage

Michel Vieillard-Baron

Maison d’éditions

Les belles lettres

Date de publication

juin 2022

Nombre de pages

520 p.

Présentation

« La poésie du Yamato a pour semence le coeur humain et s’épanouit en une myriade de feuilles, les mots. »
Le Recueil de poèmes japonais d’hier et d’aujourd’hui est la première des anthologies de poèmes en japonais compilée sur ordre impérial, vers 905. Il a marqué de manière définitive la sensibilité nationale par l’attention extrême qu’il porte au déroulement des saisons et de l’amour. Son influence sur la littérature postérieure est considérable. 
Le Recueil rassemble mille cent onze poèmes, de plus de cent auteurs, y compris des femmes, représentant un siècle et demi de création poétique. C’est une œuvre originale, dont le propos et la structure sont parfaitement concertés. 
Cette traduction intégrale, soigneusement annotée, est la première en français.

TABLE DES MATIÈRES

Avertissement 
Préface 

1. Le contexte historique jusqu’à la veille de la compilation 
2. La compilation du Recueil de poèmes japonais d’hier et d’aujourd’hui 
3. Structure de l’œuvre 
4. Les trois périodes du Recueil de poèmes japonais d’hier et d’aujourd’hui 
5. Le waka et les figures poétiques 
6. La notation du waka 
7. La tradition manuscrite du Kokin waka shû 
Références bibliographiques 

Recueil de poèmes japonais d’hier et d’aujourd’hui

Préface en japonais 
Préface en chinois 

Livre I
Poèmes de printemps, première partie 
Livre II
Poèmes de printemps, seconde partie 
Livre III
Poèmes d’été 
Livre IV
Poèmes d’automne, première partie 
Livre V
Poèmes d’automne, seconde partie 
Livre VI
Poèmes d’hiver 
Livre VII
Poèmes de célébration
Livre VIII
Poèmes de séparation 
Livre IX
Poèmes de voyage 
Livre X
Noms de choses 
Livre XI
Poèmes d’amour, 1 
Livre XII
Poèmes d’amour, 2 
Livre XIII
Poèmes d’amour, 3 
Livre XIV
Poèmes d’amour, 4 
Livre XV
Poèmes d’amour, 5 
Livre XVI
Élégies funèbres 
Livre XVII
Poèmes sur des sujets variés, première partie 
Livre XVIII
Poèmes sur des sujets variés, seconde partie 
Livre XIX
Poèmes de formes diverses 
Livre XX 

Lien vers le site de l’éditeur

Japon(s) – Nouvelles publications dans Japon(s), le Carnet de recherche la SFEJ

Nous avons le plaisir de vous annoncer plusieurs nouvelles publications sur Japon(s), le Carnet de recherche de la SFEJ :

  • Un nouvel article de Thierry Guthmann intitulé « Les élections pour la désignation du président du Parti libéral démocrate vues à travers le prisme du principal lobby nationaliste du Japon contemporain”, par Thierry Guthmann» : https://sfej.hypotheses.org/1804
  • Un nouvel article d’Éric Seizelet intitulé «  Le Japon et la Guerre de Sécession : histoire et représentation d’un conflit extérieur à l’aube de la Restauration » : https://sfej.hypotheses.org/1339
  • La vidéo de la première conférence du “séminaire itinérant de la SFEJ” donnée par Christine Lévy à l’Université d’Orléans le 9 mars 2022 : https://sfej.hypotheses.org/1615

Si vous souhaitez proposer un texte à Japon(s), en voici les conditions de soumission : 
https://sfej.hypotheses.org/199

Si vous souhaitez participer à la programmation du séminaire itinérant, vous trouverez des informations ici : http://sfej.asso.fr/?p=2446

Parution / Parution / Nouveau numéro de la revue Ebisu “Films en miroir. Quarante ans de cinéma au Japon (1980-2020)” (numéro 59)

Dossier. Films en miroir. Quarante ans de cinéma au Japon (1980-2020)

特集 鏡の映画たち:日本映画の40年(1980年〜2020年)Feature. Films in the Mirror: Forty Years of Cinema in Japan (1980-2020)

Dossier coordonné par Mathieu Capel

Tous les articles de ce numéro sont en accès libre sur Open Edition => https://journals.openedition.org/ebisu/6593

Sommaire

Distribution, production, création : du roman porno Nikkatsu à Netflix
配給、制作、創造:日活ロマンポルノからネットフリックスへ
Distribution, Production, Creation: From the Nikkatsu Roman Porno to Netflix

Mathieu Capel Introduction. Notes sur le paysage contemporain du cinéma japonais. Quarante ans d’histoire du cinéma 

Dimitri Ianni Rôle et trajectoires des producteurs du roman porno Nikkatsu 

Tom Mes La retenue et l’excès : comment Miike Takashi a accédé au circuit des festivals internationaux 

Christopher P. Hood Les récits de catastrophe japonais du début du xxie siècle : continuité et changement

Eléonore Mahmoudian Le collectif Kuzoku et le cinéma indépendant japonais au tournant des années 2010

Fabien Carpentras Les films réalisés en coopération avec les Forces japonaises d’autodéfense. Une forme de propagande indirecte dans un monde multicentrique 

Raphaëlle Yokota Plateformes de vidéos à la demande : quel rôle dans la production cinématographique contemporaine au Japon ? 

Hao Wen Le cinéma japonais indīzu et la fabrique néolibérale de l’auteur et de l’autrice : l’exemple de MOOSIC LAB 

Critique : le « phénomène » Hasum
i批評:蓮實「現象」
Film Critic: The Hasumi “Phenomenon”

Mathieu Capel Introduction. Hasumi Shiguéhiko, le film comme événement 

Ryūsuke Hamaguchi Rencontre et ébranlement 

Chika Kinoshita Femmes et enfants en lutte. Sur la spectatorialité dans les critiques de cinéma de Hasumi Shiguéhiko 

Daisuke Watanabe Sur le devenir du double tournant historique/tournant de la théorie des médias. Hasumi Shiguéhiko et la condition postmédium 

Shiguéhiko Hasumi Le cinéma comme institution 

Shiguéhiko Hasumi Cinéma et critique

Shiguéhiko Hasumi Cinéma et littérature

Shiguéhiko Hasumi Le récit, la narration et leurs discours

Index

Index des films cités Établi par Amira Zegrour

Varia

Delphine Mulard Le corps dans la peinture narrative des xvie et xviie siècles à travers l’exemple du Bunshō zōshi 

Livres à lire

Comptes rendus

Christophe Marquet Berlinguez-Kôno Noriko (dir.), La Genèse des études japonaises en Europe. Autour du fonds Léon de Rosny de Lille / Yōroppa ni okeru Nihon-gaku no genryū : Rīru-shi Reon do ronī bunko o megutte | Machi Senjurō 町泉寿郎 (dir.), Reon do Ronī to jūkyū seiki Ōshū tōyōgaku. Kyūzō kanseki no mokuroku to kenyū 

Gilles Campagnolo Takamura Kōtarō, Poèmes à Chieko, trad. de Nakazato Makiko avec la collaboration d’Éric Benoît 

Claude Estèbe Souyri Pierre-François & Pons Philippe, L’Esprit de plaisir : une histoire de la sexualité et de l’érotisme au Japon (17e-20e siècle) 

Thomas Garcin Sakai Cécile & Sawada Nao (dir.), Pour une autre littérature mondiale : la traduction franco-japonaise en perspective 

Kanae Sarugasawa Lévy Christine & Lefèvre Brigitte (dir.), Parcours féministes dans la littérature et dans la société japonaise de 1910 à 1930. De Seitō aux modèles de politique sociale

Xavier Mellet Oguma Eiji 小熊英二, Nihon shakai no shikumi. Koyō, kyōiku, fukushi no rekishi shakai-gaku 日本社会のしくみ 雇用・教育・福祉の歴史社会学 (Les mécanismes de la société japonaise. Sociologie historique de l’emploi, de l’éducation et de la protection sociale)

Recension

Raphaël Languillon-Aussel Pelletier Philippe, L’Invention du Japon

Ouvrages reçus

Parution / “Bateaux-pigeons et quartiers japonais : Une microhistoire régionale des relations entre le Japon, le Đại Việt et le Champa (fin xvie-début xviiie siècle)”

Titre

Bateaux-pigeons et quartiers japonais : Une microhistoire régionale des relations entre le Japon, le Đại Việt et le Champa (fin xvie-début xviiie siècle)

Auteur de l’ouvrage

Pierre-Emmanuel Bachelet

Maison d’éditions

Maisonneuve et Larose (collection Asie en perspective)

Date de publication

mars 2022

Nombre de pages

440 p.

Présentation

A partir du milieu du XVIe siècle, les déprédations causées par les pirates sino-japonais ferment les portes du marché chinois aux marchands japonais. Ces derniers investissent alors de plus en plus dans le commerce avec l’Asie du Sud-Est. Ils peuvent y échanger leur argent et leur cuivre contre de la soie et des produits tropicaux. Pour les Japonais, le Đại Việt présente des avantages décisifs : il accueille des marchands venus de Chine et est le seul pays de la région à produire lui-même de la soie. De plus, les autorités des deux pays partagent une conception similaire de l’étiquette commerciale et diplomatique et une instruction fondée sur les mêmes classiques. Le Champa, quant à lui, revêt une importance capitale auprès des autorités japonaises en tant que pourvoyeur de bois précieux. Ces relations connaissent une profonde restructuration au cours des années 1630, quand le shogunat interdit aux Japonais de quitter le pays, sans que cette connexion ne disparaisse.
La proximité entre le Japon et le Đại Việt en a donc fait des partenaires privilégiés, ce dont témoigne l’intensité des échanges diplomatiques et le désir de les raviver après 1635. Ces relations ont joué un rôle majeur dans le renforcement politique des États en présence, en particulier le Đàng Trong (« Cochinchine ») des seigneurs Nguyễn, qui émerge au XVIIe siècle et dépend fortement de ses relations extérieures. Elles ont également conduit à l’émergence, dans les ports vietnamiens, de communautés japonaises. Les résidents japonais y ont occupé une fonction centrale, celle
d’intermédiation entre Européens et autorités vietnamiennes.
Cet ouvrage vise à expliciter les fondements sur lesquels cette entente s’est nouée et à analyser les réseaux multiethniques autour desquelles elle s’est construite. A travers une lecture à la loupe des documents, il procède à une analyse minutieuse des mouvements des hommes et des femmes en mer de Chine et restitue une connexion régionale de grande importance, au cœur de la première mondialisation des échanges.

Lien vers le site de l’éditeur : https://www.hemisphereseditions.com/bateaux-pigeons-quartiers-japonais