Appel à communications / session posters dans le cadre du 14e colloque 2021 de la SFEJ (date limite des candidatures, 30 mai 2021)

Le quatorzième colloque de la SFEJ ayant été reporté, pour raisons sanitaires, au mois décembre 2021, l’Atelier doctoral des études japonaises (ADEJ) ne se tiendra donc pas à cette même période, tel que prévu initialement. De ce fait, le comité d’organisation a décidé de mettre exceptionnellement en place pour cette année 2021 une session posters consacrée au thème choisi pour le colloque : « Périphéries et centres ». Elle sera ouverte en particulier aux jeunes chercheur·e·s et aux doctorant·e·s. Les posters seront exposés à l’occasion du colloque et donneront lieu à des présentations lors de créneaux dédiés.

S’interroger sur les centres et les périphéries permet en effet de prendre en considération des aspects moins connus de l’histoire japonaise, que ceux-ci aient été marginalisés pour des raisons méthodologiques ou qu’ils aient été passés sous silence pour à des fins politiques. On pourra ainsi revenir notamment sur la définition de quelques concepts clés : quels territoires considérer comme japonais ? Qu’est-ce que la littérature japonaise ? Que recouvre la langue japonaise ? Quelle est/serait l’identité japonaise ? Qui – quels groupes, quels individus – constituent les marges de la population japonaise ? Etc.

Les contributeur·rice·s sont également invité·e·s à présenter, à partir de leurs disciplines respectives – droit, science politique, anthropologie, géographie, histoire, pensée, linguistique, sociologie, littérature, art, économie etc.–, les objets d’étude qui relèvent selon eux du « périphérique » ou du « central », à l’intérieur même du territoire japonais ou dans une perspective transnationale. Ce thème – « périphéries et centres » – devrait permettre d’analyser et de mieux comprendre les transformations sociales, politiques, urbaines, économiques et culturelles à l’œuvre dans l’histoire japonaise, quelle que soit l’époque considérée – l’éclairage historique permettant de remettre en perspective les tentatives de définition d’un unique « centre » japonais souvent indéfini et parfois brandi afin d’instrumentaliser les « périphéries ».

La mission principale de ce colloque – rendre compte de l’actualité et du dynamisme de la recherche en étude japonaise en France – autorise toutefois toutes les propositions de communication qui sortiraient de cette thématique principale. Nous souhaitons notamment, pour cette édition 2021, accorder une place particulière aux contributions relevant de la didactique du japonais, afin de mettre à l’honneur l’enseignement du japonais en contexte francophone, indissociable de nos pratiques de chercheur·e·s.

Vous êtes invité·e·s à nous faire parvenir vos propositions individuelles de poster : un résumé de 500 caractères en français de la problématique générale du poster.

Une fois la proposition acceptée, chaque poster (format A0) contiendra :

Vos nom, prénom,
– Votre adresse mail, si vous le souhaitez,
– Un titre (100 signes max. espaces compris), le cas échéant un ou des sous-titres,
– Une introduction précisant le contexte et les problématiques de votre recherche (450 signes max. espaces compris),
– Un paragraphe intitulé “Méthodologie” présentant les méthodes mises en œuvre pour mener vos travaux (1700 signes max. espaces compris),
– Des paragraphes soulignant l’apport de votre recherche (1250 signes max. espaces compris), Le cas échéant, une ou des illustrations avec leur légende et la mention des crédits,
– Le logo de votre institution de rattachement (université, école, laboratoire).

Veuillez indiquer dans votre message vos nom, prénom, institution de rattachement / laboratoire, statut, et adresse de contact.

Les propositions doivent être envoyées à l’adresse colloquesfej2020@gmail.com avant le 30 mai 2021.

Les personnes dont les propositions de poster seront retenues seront contactées par email courant juin.

Informations disponibles en PDF ici.

Le comité d’organisation :
Aline Henninger, maîtresse de conférences, université d’Orléans
Mayumi Shimosakai, maîtresse de conférences, université d’Orléans

Contact : colloquesfej2020@gmail.com

Appel / Prix Shibusawa Claudel 2021 (Date limite 31 mai 2021)

La Fondation France-Japon de l’EHESS et la Maison franco-japonaise ont le plaisir d’annoncer le lancement de l’appel à candidatures du Prix Shibusawa Claudel pour l’année 2021.

Le Prix Shibusawa Claudel, créé en 1984 par la Maison franco-japonaise et le journal Mainichi en hommage à M. Eiichi Shibusawa et à M. Paul Claudel (co-fondateurs de la Maison franco-japonaise), récompense chaque année un ouvrage sur le Japon publié en France et un ouvrage sur la France publié au Japon, pour leur qualité scientifique ou littéraire. De 2008 à 2020, c’est le journal Yomiuri qui a relayé le journal Mainichi pour la co-organisation du Prix. À partir de 2021, la Fondation France-Japon de l’École des hautes études en sciences sociales (FFJ) rejoint l’organisation du volet français de ce Prix.

Le volet français du Prix Shibusawa Claudel récompense chaque année un texte (ouvrage ou thèse en sciences humaines et sociales ou sciences exactes, ou traduction d’un ouvrage) de haut niveau rédigé en français et portant sur le Japon.

Le ou la lauréat·e se voit offrir un séjour d’un mois au Japon et présentera son travail lors d’une conférence organisée à la Maison franco-japonaise.

Critères d’éligibilité

• Le texte présenté en candidature doit être rédigé en français, et doit être le fruit d’un travail individuel. Dans le cas d’un ouvrage paru, il doit avoir été publié au cours des deux années précédant la date limite de candidature au Prix. Pour les thèses de doctorat, la soutenance doit avoir eu lieu au cours des deux années précédant la date limite de candidature au Prix.

• L’auteur·e doit avoir moins de 45 ans (inclus) au 31 décembre 2021.

Dossier à envoyer avant le 31 mai 2021, minuit (heure française)

• L’intégralité du manuscrit (trois exemplaires en cas d’ouvrage paru).

• Une présentation du travail en français et en japonais (chacune des deux versions en 2p.) incluant une présentation du sujet d’étude, une explication des recherches préalables à la rédaction, une présentation des principes méthodologiques appliqués à cette recherche, une conclusion du travail de recherche.

• Curriculum vitae (en indiquant la date de naissance).

Le dossier de candidature complet doit être nommé « nom – nature du document » et envoyé au format PDF à l’adresse suivante : prixshibusawaclaudel_ffj@ehess.fr

Les résultats seront rendus publics en septembre 2021 et la cérémonie de remise du Prix se tiendra à Paris à l’automne 2021 et le séjour du ou de la lauréat·e au Japon aura lieu en 2022.

Plus d’informations disponibles sur le site de la Fondation France-Japon : http://ffj.ehess.fr/shibusawa_claudel.html 

Appel à contributions / La caricature en Asie orientale : circulations et regards croisés – Caricature in East Asia : Circulations and Crossed Perspectives (revue “Extrême-Orient, Extrême-Occident”)

La revue Extrême-Orient, Extrême-Occident lance un appel à contribution pour son prochain numéro sur la thématique suivante : “La caricature en Asie orientale : circulations et regards croisés”.

English version of the “call for papers” : here.

La caricature peut se définir comme une œuvre graphique qui, par l’amplification, le décalage ou encore le détournement, transgresse les codes figuratifs et esthétiques habituels d’une aire culturelle donnée. La situation d’un personnage, la présence de certains attributs, voire la déformation graphique, peuvent contribuer à cette forme de subversion.

L’étude de la satire graphique, et plus spécifiquement de la caricature sous toutes ses formes, a connu un essor considérable ces vingt dernières années. La France a été particulièrement concernée pour des raisons qui tiennent notamment à l’actualité marquée par les attentats contre des dessinateurs de presse. La caricature n’est cependant pas une création récente et elle ne constitue pas non plus une spécificité de l’Occident. Comme le montre l’ouvrage Asian Punches: A Transcultural Affair (Hans Harder & Barbara Mittler (dir.), Springer, 2013), les dessins de presse se sont répandus dans le monde entier à partir du XIXe siècle et ils relèvent dès cette époque d’un imaginaire global, annonçant la mondialisation actuelle de la satire visuelle par le biais d’internet. Par ailleurs, des ouvrages comme Ukiyo-e Caricatures dirigé par Noriko Brandl et Sepp Linhart (Brill, 2013) ou Ôtsu-e : Imagerie populaire du Japon de Christophe Marquet (Picquier, 2015) n’hésitent pas à qualifier de « caricatures » des estampes japonaises aux contenus satiriques et humoristiques, produites dès la seconde moitié du XIXe siècle. L’immédiateté de ces images, leur efficacité, et leur caractère souvent polémique, qui attira parfois sur leurs auteurs les foudres du pouvoir et leur fit préférer l’anonymat, ne palissent pas face à leurs homologues plus tardives.

Ce numéro d’Extrême-Orient, Extrême-Occident s’inscrit dans le sillage de tels travaux et vise à mettre au jour l’existence et les modalités d’une satire visuelle en Asie de l’Est, hier et aujourd’hui, à travers les dimensions satirique, comique, parodique, ironique ou encore critique de l’image. Il s’agit d’étudier les emprunts, les réappropriations, les adaptations et circulations au sein d’une approche transculturelle Est/Ouest, mais également intra-asiatique. On tiendra également compte de la spécificité des médias et des modes de diffusion, ainsi que de l’hétérogénéité des contextes et de la culture visuelle des pays concernés dans leur profondeur historique.

Nous attendons donc des contributions portant sur des périodes et des aires géographiques variées comme la Chine et Taiwan, le Japon, la Corée et le Vietnam, qui pourront relever de disciplines aussi diverses que l’histoire de l’art, la théorie des médias, l’histoire sociale, politique et culturelle, la psychanalyse ainsi que la littérature.

Les propositions d’articles, en anglais ou en français, seront adressées aux deux rédacteurs en chef de la revue : matthias.hayek@ephe.psl.eu et pierre-emmanuel.roux@u-paris.fr, ainsi qu’aux coordinateurs du numéro : marie.laureillard@univ-lyon2.fr et laurent.baridon@univ-lyon2.fr.

Les personnes qui envisagent de proposer une contribution sont invitées à se manifester en donnant un titre provisoire et un résumé, avant le 31 mai 2021.

Les manuscrits complets sont attendus au plus tard le 30 septembre 2021 et doivent suivre les consignes indiquées ici : https://journals.openedition.org/extremeorient/738.

Appel à télécharger en PDF : ici.

Rappel : vous pouvez à tout moment proposer un projet de numéro à la revue, en soumettant un argumentaire détaillé, ainsi qu’une liste de contributeur·rices potentiels à la rédaction de la revue. Cette liste est purement indicative : les propositions d’articles seront ensuite sélectionnés par le comité de rédaction et évaluées par deux réflecteurs anonymes avant acceptation éventuelle.
Les thèmes proposés doivent de préférence permettre une ouverture aux différents pays d’Asie de l’est, voire du nord ou du sud-est.
Les propositions doivent nous parvenir avant le 31 août, et sont examinées par le comité scientifique chaque année à l’automne. 

Appel à candidatures / 6e prix de thèse Okamatsu Yoshihisa de la SFEJ

Sixième Prix de thèse Okamatsu Yoshihisa de la Société Française des Études Japonaises

La Société Française des Études Japonaises (SFEJ) décernera en décembre 2021 le sixième Prix de thèse Okamatsu Yoshihisa récompensant une thèse de doctorat soutenue au cours de l’année 2020. Le prix est doté d’un montant de mille euros.

Le prix est ouvert aux candidats de toutes nationalités.

Voir les précédentes éditions ici.

Les conditions d’éligibilité sont les suivantes :
1.   La thèse traite principalement du Japon. Il n’existe aucune limitation portant sur la discipline.
2.   Une part importante de la bibliographie est composée de sources en langue japonaise.
3.   La thèse doit avoir été rédigée en français dans une institution universitaire européenne.
4.   La thèse doit avoir été soutenue entre le 1er janvier 2020 et le 31 décembre 2020.

Le jury est composé de spécialistes choisis par le Conseil de la SFEJ en fonction des thèses en compétition. Le vote final se déroule à bulletin secret. Le résultat des délibérations sera annoncé à l’occasion de l’Assemblée générale de la SFEJ qui se tiendra cette année en décembre à l’Université d’Orléans dans le cadre de son colloque bisannuel.

Le dossier de candidature complet doit être envoyé par voie électronique avant le 31 mai 2021 (heure de Paris) à l’adresse secretariat@sfej.asso.fr. (Indiquez comme objet du mail : prix de thèse 2021)

Les pièces à fournir sont les suivantes :

1.      Un exemplaire de la thèse au format PDF.
2.      Un résumé de la thèse (5 pages maximum) avec 5 mots clés (discipline, etc.).
3.      Une copie du rapport de soutenance.
4.      Un curriculum vitae.

Veillez à regrouper toutes les pièces attachées en un seul dossier zippé, portant le nom du candidat (Ex : prixdethese2021.prénom.nom).

NB : Un exemplaire papier de la thèse pourra être demandé aux candidats retenus à l’issue de la présélection.

Appel à télécharger ici.

Appel à contribution : varias, revue Ebisu. Études japonaises

La revue Ebisu. Études japonaises, fondée en 1993 et éditée par l’Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise de Tokyo (UMIFRE 19, MEAE-CNRS), publie des textes en langue française – articles, traductions, comptes rendus d’ouvrages – dans le domaine des études japonaises.
Elle privilégie la pluridisciplinarité au sein des sciences humaines et sociales au service de la connaissance du Japon et propose une approche relevant de l’histoire, de la sociologie, de l’anthropologie, de l’économie, de la géographie, des arts ou de la littérature.
Depuis le numéro 46 (automne-hiver 2011), Ebisu publie des dossiers thématiques issus d’appels à contributions, accompagnés d’un ou deux varias sur divers sujets, reçus de manière spontanée.
Ebisu 58 (à paraître en 2021), numéro spécial bilan des dix ans après la triple catastrophe du 11 mars, ne contiendra que des articles sur le sujet du dossier.
C’est pourquoi la revue a choisi de lancer un appel à varias pour intégrer de nouveau, à partir du numéro 59 (dossier « Films en miroir. Quarante ans de cinéma au Japon », à paraître en 2022), un ou deux articles ouverts à tous les champs des études japonaises.


Les manuscrits sont à envoyer dans leur forme définitive et doivent être conformes aux instructions aux auteurs (à consulter ici : https://journals.openedition.org/ebisu/1057). Ils passeront par le processus habituel d’évaluations externes (grille téléchargeable ici : https://journals.openedition.org/ebisu/1056). Pour une publication dans le numéro 59 (2022), les articles doivent être envoyés avant mai 2021.
Veuillez noter que ne seront pris en compte que les articles issus de travaux privilégiant les sources japonaises.

Appel à communication : Asie.S « en care » : Le souci d’autrui au prisme des études asiatiques (2 et 3 juin 2021)

Le GIS Asie organise les 2 et 3 juin 2021 des Journées scientifiques centrées sur le thème du Care.

Toutes les disciplines des sciences sociales et humaines sont conviées. Ces Journées se tiendront au Campus Condorcet. Un dispositif de visioconférence est prévu dans l’hypothèse où le présentiel ne serait pas possible.

AsieS « en care » : Le souci d’autrui au prisme des études asiatiques
Campus Condorcet, Aubervilliers, France
2 et 3 juin 2021

L’appel est ouvert à l’ensemble des chercheur.e.s, enseignant.e.s-chercheur.e.s, jeunes chercheur.e.s du domaine des études asiatiques en France et à l’étranger.

Les propositions de communication sont à déposer sur le site dédié aux journées : https://confcare2021.sciencesconf.org (date limite de soumission : le 15 janvier 2021).

Lien vers le site de l’événement : ici
Lien vers l’appel à communication en version détaillée : ici

Appel : lancement d’une collection Japon chez Hermann Édition

Lancement d’une collection Japon chez Hermann Édition

Matthias Hayek et Thomas Garcin ont le plaisir de vous annoncer le lancement d’une nouvelle collection consacrée au Japon aux éditions Hermann. Cette collection s’adressera aussi bien au grand public qu’aux étudiants, aux enseignants et aux chercheurs désireux d’approfondir leur compréhension sur certains points spécifiques concernant le Japon.

Les propositions d’ouvrages et les manuscrits seront évalués par un comité scientifique composé des chercheurs suivants : Emmanuel Lozerand (INALCO), Cécile Sakai (Université de Paris), Nicolas Fiévé (EPHE), Antonin Bechler (Université de Strasbourg), Julien Bouvard (Université de Lyon), Sandra Schaal (Université de Strasbourg), Jean-Michel Butel (INALCO), Claire-Akiko Brisset (Université de Genève), Estelle Bauer (INALCO), Christine Levy (Université de Bordeaux-Montaigne).

Cette collection sera dédiée à quatre catégories d’ouvrages : des ouvrages de synthèse, des monographies, des ouvrages collectifs, et des traductions.

Par ouvrage de synthèse, nous entendons des livres de 150 pages maximum qui proposent, dans une perspective historique, d’introduire les fondamentaux d’un champ thématique, tout en offrant des matériaux (sources traduites, diagrammes, cartes et figures) exploitables dans le cadre d’un enseignement dédié au sujet question.

Concernant les traductions, nous souhaiterions privilégier les grands textes et essais de l’histoire de la pensée japonaise, ainsi que les ouvrages ayant marqué leurs champs disciplinaires au Japon. Il nous semble urgent de rendre accessible en français quelques-uns des textes témoignant du dynamisme de la scène intellectuelle du Japon moderne et contemporain.

Nous avons pour objectif de publier une première série d’ouvrages dans le courant de l’année 2022. Nous vous invitons donc à nous soumettre tout projet éditorial qui pourrait correspondre à l’une des quatre catégories d’ouvrages mentionnées ci-dessus. La proposition de publication comportera un synopsis de l’ouvrage (deux pages maximum), un sommaire détaillé, et un chapitre ou un extrait de chapitre d’au moins une vingtaine de pages permettant de saisir la teneur du propos. N’hésitez pas à joindre une courte présentation de votre parcours ou de l’auteur japonais en cas de traduction. 
Feuille de style : ici
Consignes pour la rédaction d’un manuscrit : ici

Nous pensons que cette collection pourra contribuer à améliorer encore la visibilité des études japonaises francophones, y compris à l’intérieur de la communauté des chercheurs, tout en facilitant la diffusion de leurs résultats auprès d’un public plus large dont l’intérêt pour l’archipel ne se dément pas.

Nous attendons avec impatience vos propositions et nous réjouissons à la perspective de vous accompagner dans ces projets de publication.

Thomas Garcin 
Matthias Hayek

Appel : 24e Journée Francophone de la Recherche 2020 (vendredi 4 décembre 2020)

Sciencescope –l’Association des étudiants et chercheurs francophones au Japon-, l’Ambassade de France au Japon, l’Institut Français de Recherche sur le Japon (MFJ, UMIFRE 19 MEAE-CNRS) et le Bureau de Tokyo du CNRS Asie du Nord-Est organisent la 24e Journée Francophone de la Recherche 2020 (J·FR 2020) le vendredi 4 décembre 2020, à la Maison Franco-Japonaise (MFJ) à Tokyo (Ebisu) et en ligne via l’application Zoom.

Cet événement -ouvert et accessible à tous en ligne- se déroulera autour d’exposés de chercheurs sous différents formats et de tables rondes qui seront diffusés en direct en ligne via l’application Zoom.

Depuis 1997, cette rencontre annuelle réunit la communauté de chercheurs et étudiants francophones établis au Japon, de toutes disciplines et de toutes nationalités. L’objectif de J·FR 2020 est de permettre aux chercheurs, étudiants, ingénieurs, institutionnels, représentants d’entreprise ou toutes personnes intéressées de se rencontrer et d’échanger sur leurs activités au Japon.

Vous êtes cordialement invités à présenter vos travaux de recherche, ou simplement vous inscrire pour participer à cette journée.

Plusieurs formats de contribution sont proposés, et les instructions aux auteurs sont disponibles sur la page web de J·FR 2020 :
exposé (20 min) en présentiel ou en ligne ;
flash-talk (5 min) en présentiel ou en ligne ;
poster en ligne (salle virtuelle et/ou format court).

L’inscription est gratuite et obligatoire et peut se faire dès maintenant en ligne via le site web de J·FR 2020 jusqu’au mercredi 4 novembre 2020(contribution en ligne ou présentiel) ou le vendredi 27 novembre 2020 (auditeurs en ligne).

Dates importantes :
-Propositions de contribution :  mercredi 4 novembre 2020
-Inscriptions à J·FR 2020 : vendredi 27 novembre 2020
-J·FR 2020 : vendredi 4 décembre 2020

Pour plus d’informations sur J·FR 2020, l’inscription et l’appel à contribution :
https://www.sciencescope.org/JFR2020

Contact :  jfr2020@sciencescope.org
Facebook : https://www.facebook.com/sciencescope/
LinkedIN : https://www.linkedin.com/groups/115615

English version

Dear all,
As the covid19 pandemic and health crisis is still ongoing, we hope that you and your relatives are going well.

This crisis still has an impact on all our activities. The 24th French Research Day in Japan (J·FR 2020) will therefore be organized on December 4th, 2020 in a new format allowing :
-In-person participation at Maison franco-japonaise for interested speakers (If the situation still allows it and while respecting health protection measures);
-Online via Zoom, in order to allow as many people to participate and attend this event.

Please find hereafter the Call for Communications for J·FR 2020.

We stay available should you need more information.

Best regards

Sciencescope
French Researcher Organization in Japan

********************************************************************
J·FR 2020: French Research Day (Journée Francophone de la Recherche)
Location: Maison Franco-Japonaise (Ebisu, Tokyo)
Online: Zoom application
Date: Friday, December 04th, 2020
Web: https://www.sciencescope.org/JFR2020en
Contact: jfr2020@sciencescope.org
Registrations: Wednesday, November 04th, 2020 (contributions) / Friday, November 27th, 2020 (attendees)
Notification : Wednesday, November 11th, 2020
********************************************************************

Call for Communications

Sciencescope, the French Students and Researchers Organization in Japan, the Embassy of France in Japan, the French Institute for Research on Japan (IFRJ-MFJ, UMIFRE 19 MEAE-CNRS) and CNRS – Tokyo office North-East Asia are organizing the 24th French Research Day in Japan 2020 (Journée Francophone de la Recherche – J·FR 2020) on Friday, December 04th, 2020 at Maison Franco-Japonaise (MFJ), Tokyo (Ebisu) and online with the Zoomapplication.

J·FR 2020 is free and open to everyone online and will feature several presentations by researchers in different formats and panel discussions, and the whole event will be lively broadcasted online with the Zoom application. 

Since 1997, this annual meeting has brought together the community of french-speaking Researchers and Students in Japan from all disciplines and nationalities. This event intends to promote discussions among researchers, students, engineers, officials, company representatives or any interested persons about their activities in Japan.

You are kindly invited to submit your research work or to register as an attendee to participate to J·FR 2020.

Several types of contributions are proposed, and the instructions for authors are available online on the J·FR 2020 webpage:
Presentation (20min) at MFJ or online;
Flash-talk (5 min) at MFJ or online;
Poster Online (virtual room or short presentation).

The registration is free and open to all, but it is mandatory and can be made online through the J·FR 2020 website until November 04th (wed), 2020 (speakers), or November 27th (fri), 2020 (online attendees).

Important Dates:
-Proposals: Wednesday, November 04th, 2020 
-Registrations to J·FR 2020: Friday, November 27th, 2020
-J·FR 2020: Friday, December 4th, 2020  

For registration process and further information, please visit the J·FR 2020 website:
https://www.sciencescope.org/JFR2020en

For any inquiries, feel free to contact the organizing committee at jfr2020@sciencescope.org

Facebook : https://www.facebook.com/sciencescope/
LinkedIN : https://www.linkedin.com/groups/115615

Appel : varias, revue Ebisu. Études japonaises

La revue Ebisu. Études japonaises, fondée en 1993 et éditée par l’Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise de Tokyo (Umifre 19, MEAE-CNRS), publie des textes en langue française – articles, traductions, comptes rendus d’ouvrages – dans le domaine des études japonaises. Elle privilégie la pluridisciplinarité au sein des sciences humaines et sociales au service de la connaissance du Japon et propose une approche relevant de l’histoire, de la sociologie, de l’anthropologie, de l’économie, de la géographie, des arts ou de la littérature.
Depuis le numéro 46 (automne-hiver 2011), Ebisu publie des dossiers thématiques issus d’appels à contributions, accompagnés d’un ou deux varias sur divers sujets, reçus de manière spontanée.


Ebisu
 58 (à paraître en 2021), numéro spécial bilan des dix ans après la triple catastrophe du 11 mars, ne contiendra que des articles sur le sujet du dossier. C’est pourquoi nous avons choisi de lancer un appel à varias pour intégrer de nouveau, à partir du numéro 59 (Films en miroir. Quarante ans de cinéma au Japon, à paraître en 2022), un ou deux articles ouverts à tous les champs des études japonaises.


Les manuscrits sont à envoyer dans leur forme définitive et doivent être conformes aux instructions aux auteurs (à consulter ici : https://journals.openedition.org/ebisu/1057). Ils passeront par le processus habituel d’évaluations externes (grille téléchargeable ici : https://journals.openedition.org/ebisu/1056).Pour une publication dans le numéro 59 (2022), les articles doivent être envoyés avant mai 2021.
Veuillez noter que nous ne prendrons en compte que les articles issus de travaux privilégiant les sources japonaises.
Nous restons à votre disposition pour toute question.


Le comité de rédaction de la revue Ebisu.

Appel à publications / revue Etudes asiatiques – Asiatische Studien

Chères et chers collègues,

Je me permets de vous envoyer ce message afin de faire connaître la revue Etudes asiatiques / Asiatische Studien, si vous ne la connaissezpas encore.

Elle est publiée à raison de 4 livraisons par an par la maison d’édition DeGruyter et son comité de rédaction comprend tous les membres de la société Suisse-Asie (l’Asie étant entendue dans le sens le plus large possible). J’ai été invitée à participer à ce comité de rédaction et à compléter l’équipe japonologique constituée de deux collègues de l’université de Zürich, Raji Steineck et David Chiavacci. Un numéro spécial Japon est publié tous les deux ans et le prochain numéro de ce type est prévu pour le printemps 2021.

Vous trouverez ci-dessous des éléments d’information concernant cette revue :

https://www.degruyter.com/view/journals/asia/asia-overview.xml?lang=en

Etant suisse, elle a la particularité de publier dans les deux langues majoritaires, donc l’allemand et le français, mais elle accepte aussi les articles en anglais.

Ces dernières années, les études japonaises ont été principalement publiées en langue allemande et le comité m’a demandé d’œuvrer à un rééquilibrage en invitant des articles mettant en valeur la japonologie en langue française. Publier dans cette revue permettra également de faire connaître nos travaux dans le monde germanophone, car la revue est très consultée outre-Rhin.

Je reste à la disposition de toutes les personnes intéressées pour des renseignements complémentaires.

En vous souhaitant bon courage pour cette rentrée particulière, bien cordialement à toutes et à tous,

Claire Brisset

PO histoire culturelle du Japon
Département ESTAS
Faculté des Lettres
Université de Genève