[Jean-François Sabouret] 1946-2023

Nous avons appris avec beaucoup de tristesse la disparition soudaine de notre collègue Jean-François Sabouret. Pierre-François Souyri a bien voulu rédiger le texte suivant en sa mémoire.

Jean-François Sabouret (1946-2023)

 Sociologue et spécialiste du Japon, Jean-François Sabouret est mort soudainement le 31 janvier 2023 au Vietnam, victime d’un infarctus massif.

 Né en 1946, sociologue et philosophe, Jean-François Sabouret était parti au Japon en 1974, poussé par la pratique de l’aïkido, comme lecteur de français à l’Université de Hokkaido à Sapporo. Avant son départ, il avait commencé à apprendre le japonais à l’Inalco sous la conduite de Jean-Jacques Origas. Après une thèse soutenue à l’EHESS en 1981 sur les burakumin (dont il tira un livre L’Autre Japon : les burakumin, La Découverte-Maspero, 1983) il s’était reconverti dans la sociologie de l’éducation et avait été recruté comme chercheur au CNRS après un passage comme pensionnaire de la Maison franco japonaise en 1984-1987. Pour ceux qui le connaissaient bien, Jean-François Sabouret était un conteur magnifique, un passeur d’idées, un pourfendeur de clichés – notamment dans une chronique qu’il avait tenue sur France Inter dans les années 1990- , un éditeur (il dirigeait une collection sur l’Extrême-Orient aux éditions du CNRS). Il avait lancé de nombreux ouvrages collectifs, créé le Réseau Asie soutenu par la Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme. C’était un homme généreux et il avait su aider, d’une manière ou d’une autre, bon nombre de jeunes chercheurs.Jean-François Sabouret était tombé amoureux du Japon, où il passa une bonne partie de sa vie. Dans un curieux essai, peu académique mais plein de poésie, intitulé Besoin de Japon publié au Seuil en 2004, il avait subtilement déclaré sa flamme pour un pays dans lequel il devait se rendre encore tout prochainement.    

P.-F. Souyri.


La SFEJ se joint en pensée à sa famille et ses amis.

Un site Internet dédié a été créé, qui permet notamment d’adresser des messages à ses proches : https://www.jfsabouret.com/

[Rencontre] Avec la romancière Muriel Barbery à la MCJP (jeudi 16 février à 18h30)

La Maison de la culture du Japon à Paris organise une rencontre avec la romancière Muriel Barbery :

Jeudi 16 février à 18h30, en présentiel et en ligne
Maison de la culture du Japon à Paris
Petite salle du rez-de-chaussée
101 bis quai Jacques Chirac, 75015 Paris

Depuis sa résidence à la Villa Kujôyama en 2008 et 2009, le Japon est une source d’inspiration et de fascination pour Muriel Barbery. Il imprègne notamment ses deux derniers romans Une rose seule et Une heure de ferveur, publiés aux éditions Actes Sud en 2020 et en 2022.

Ce dialogue avec Alice Develey est l’occasion pour Muriel Barbery de revenir sur son lien avec le Japon, dont la culture et les paysages sont pour elle un territoire d’imaginaires et de sensibilités.

Muriel Barbery est née en 1969 à Casablanca (Maroc). Elle est normalienne et agrégée de philosophie. Après deux années à Kyōto et une escale à Amsterdam, Muriel Barbery vit aujourd’hui en Touraine. Elle est l’autrice de six romans dont Une rose seule et Une heure de ferveur.

Alice Develey est journaliste au Figaro littéraire. Elle anime également la rubrique « La langue française » sur le site du Figaro.

Réservations en cliquant sur ce lien.

[Fenêtres sur le Japon] “Yama : Coup pour coup” (mercredi 4 janvier 2023 à partir de 20h30)

Fenêtres sur le Japon vous donne rendez-vous mercredi 4 janvier 2023 à partir de 20h30 au Forum des Images pour la projection de :

“Yama : Coup pour coup”
[Yama – yararetara yarikaese 山谷—やられたらやりかえせ] 
De SATŌ Mitsuo et YAMAOKA Kyōichi (1985)

La projection sera suivie d’un échange avec Dimitri Ianni et Nicolas Pinet.

Synopsis

En décembre 1984, le réalisateur SATŌ Mitsuo entreprend le tournage d’un documentaire décrivant la vie des ouvriers journaliers dans le quartier de San’ya à Tokyo. Le 22 décembre il est assassiné par un membre du groupe yakuza qui contrôle le marché de l’emploi des journaliers. YAMAOKA Kyōichi, membre de la Sōgidan, le syndicat des ouvriers journaliers de San’ya, prend sa suite. Il sera également assassiné le 13 janvier 1986.
Prenant pour point de départ un conflit entre le syndicat des journaliers et le groupe yakuza qui les exploite, Yama – Coup pour coup se veut un film de combat, dénonçant les mécanismes d’exploitation dans les « yoseba », ces ghettos regroupant une réserve de main d’œuvre ouvrière à bas coût sur le dos de laquelle s’est forgée la prospérité du pays. Pensé et réalisé comme une arme de lutte et un outil de conscientisation, le film est une radioscopie brutale et sans concession d’un capitalisme japonais prisonnier de ses racines colonialistes, de sa pègre et de son idéologie impérialiste.

Le film sera présenté en version Blu-ray avec des sous-titres français préparés grâce au travail précieux de Nathalie Benady et Christine Lévy.

Autres projections

– The Last Debate (2020) de TOYOSHIMA Keisuke
→ Jeudi 8 décembre 2022 à 21 h au Forum des images (2 rue du cinéma, 75001 Paris). Séance suivie d’un échange avec Nicolas Pinet.
– Mon troupeau irradié : témoignages d’éleveurs de vaches de Fukushima (2016) de MATSUBARA Tamotsu
– Écouter le ciel (2018) de KOMORI Haruka
– Une fourmi contre-attaque (2019) de TSUCHIYA Tokachi
→ Les 11/12/13 mars 2023 au Téléphérique (Cinémathèque des pays de Savoie et de l’Ain – 12 bis Route d’Annecy 74290 Veyrier-du-Lac). Plus de détails à venir sur notre site.

[Élections Conseil SFEJ] Du lundi 5 décembre à 8h au vendredi 9 décembre à 17h30

Les élections pour le conseil de la SFEJ vont être lancées lundi 5 décembre à 8h et dureront jusqu’à vendredi 9 décembre 17h30. Les membres à jour de leur cotisation 2022 recevront un lien du site de vote en ligne Balotilo.

Les candidat;e.s déclaré.e.s aux élections sont : Arnaud Grivaud, Matthias Hayek, Aline Henninger, Arthur Mitteau et Grégoire Sastre.

Les membres non à jour de leur cotisation peuvent continuer à la payer en ligne. Dès réception de leur paiement, ils recevront un lien de vote. 

Vous trouverez toutes les informations pour payer votre cotisation dans la convocation (à télécharger en cliquant sur ce lien). Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter le secrétariat par email à secretariat.sfej@gmail.com.

[Rencontre] “Les Mutations du yin et du yang : Divination, société et représentations au Japon du VIe au XIXe siècle” (vendredi 2 décembre 2022, 17h30-19h00)

Dans le cadre des Rencontres Asie-Sorbonne, l’Association Asie-Sorbonne organise une présentation de l’ouvrage intitulé :

“Les Mutations du yin et du yang : Divination, société et représentations au Japon
du VIe au XIXe siècle”
Par Matthias Hayek, directeur d’études à l’EPHE, membre du CRCAO
Vendredi 2 décembre 2022, de 17h30 à 19h00
À l’INHA, salle 239 et sur Zoom

Première synthèse sur l’histoire de la divination au Japon, ce livre étudie les rapports réciproques d’information entre divination, société et représentations, et comment ces pratiques ont une visée rationnelle et stratégique (visant à la résolution de problèmes). La première partie est consacrée aux importations de pratiques divinatoires (Chine, Inde etc.), du VIe au XVIe siècle. La seconde partie, consacrée à lʼépoque moderne (XVIIe-XIXe siècle), explore les modalités du processus dʼ”exotérisation” des connaissances mantiques par le biais des livres, ou comment la divination se transforme sous l’effet dʼune pensée critique issue du néo-confucianisme. Ces ouvrages, sur lesquels s’appuyait la pratique quotidienne des devins, sont autant de portes ouvertes sur les représentations que se faisaient les Japonais de lʼépoque dʼEdo du destin, des forces ou des systèmes qui y président, voire même du cosmos en général.

Cet événement prendra la forme d’une présentation de 45 minutes, suivie d’un échange.
Pour obtenir le lien Zoom, merci d’adresser un mail à secretariat@asie-sorbonne.fr

Retrouvez les activités de l’Association Asie-Sorbonne sur ce lien.


[Prix Shibusawa-Claudel] Édition 2022 / Prix attribué à Damien Peladan

La SFEJ est heureuse de vous annoncer que le Prix Shibusawa-Claudel, édition 2022, a été attribué à :

Damien Peladan
Pour sa thèse intitulée « Le temps de la grande piraterie japonaise : transformation des circulations maritimes en mer de Chine orientale, 1350-1419 »

Thèse rédigée sous la direction de Yannick Bruneton (université Paris Cité) et de Guillaume Carré (EHESS).

Pour plus d’informations : http://ffj.ehess.fr/prix_shibusawa_claudel_2022.html.

Qu’il en soit chaleureusement félicité !

[Présentation de traduction] “Kokin Waka Shû” par Michel Vieillard-Baron (samedi 3 décembre 2022, 17h)

La Librairie Le Phénix vous invite à rencontrer Michel Vieillard-Baron pour une présentation de sa traduction :

Kokin Waka Shû
Samedi 3 décembre 2022 à partir de 17h
72 boulevard de Sébastopol, 75003 Paris

Afin de mieux vous accueillir, merci de confirmer votre présence auprès de la librairie Le Phénix.
Téléphone : 01 42 72 70 31; lien vers le site Internet de la librairie.

[ADEJ] 7ème Atelier doctoral des Études Japonaises (vendredi 9 décembre 2022, 9h00-17h00)

Le Septième Atelier doctoral des Études Japonaises (ADEJ) se tiendra le :

Vendredi 9 décembre 2022, de 9h00 à 17h00
Dans les locaux de l’Université Paris Cité

Programme

9h00 : Accueil des participants (salle 479C)

9h15 : Allocution d’ouverture (salle 479C)

9h30-12h00 : Session 1 « Genre et société » (salle 481C)

Présidence de séance : Anne-Lise Mithout (Université Paris Cité)

9h30-10h00 Ezaki Sachiko (Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

« Les carrières des femmes au sein de la fonction RH dans les grandes entreprises japonaises : la reconstruction du rapport genré dans l’organisation »

10h00-10h30 Itō Yukiko (INALCO / Paris II Panthéon-Assas)

« Les violences sexuelles à travers les médias depuis 2000 : d’une médiatisation d’une affaire à la publicisation d’un problème public ? »

11h00-11h30 Camille Lenoble (Université de Strasbourg)

« Le travestissement masculin dans la presse quotidienne japonaise (1875-1940) : de l’interdit pénal aux stéréotypes nosographiques de l’efféminement »

11h30-12h00 Ivanka Guillaume (INALCO)

« Enquête auprès des femmes handicapées japonaises : lorsque les enjeux éthiques et scientifiques s’entremêlent »

9h30-12h00 : Session 2 « Cultures et société » (salle 479C)

Présidence de séance : Arthur Mitteau (Université Aix-Marseille)

9h30-10h00 Ono Mai (Université Paris Cité)

« La culture pour tout public, le format “Shinsho” et ses éditeurs »

10h00-10h30 Urasoko Rie (Université Bordeaux Montaigne)

« Le phénomène de la désaccentuation en japonais de Tokyo moderne »

11h00-11h30 Florence Emptas (Jean Moulin Lyon 3)

« Subculture des fans et communauté imaginaire, l’animation japonaise télévisée comme mécanisme social »

11h30-12h00 Jean-Baptiste Scherrer (Paris 1 Panthéon-Sorbonne/Fribourg-en-Brisgau)

« La science du droit, un trait d’union entre la France et le Japon »

13h00-13h15 : Intervention d’Alice Ballé-Guerville (directrice scientifique, entreprise Tsunagaru) « Transfert de compétences et carrière non-académique » (salle 479C)

13h15-15h30 : Session 3 « Histoire prémoderne et moderne » (salle 481C)

Présidence de séance : Martin Nogueira Ramos (EFEO)

13h15-13h45 Céline Pisseloup (EPHE)

« Du maître artisan au maître d’œuvre : changement de paradigme dans le rapport aux connaissances architecturales au Japon au XVIIe siècle »

13h45-14h15 Mathieu Fauré (EHESS)

« Sauniers du Japon prémoderne : l’exemple des villages salicoles de la péninsule de Noto »

14h30-15h00 Colin Deschamps (Université Paris Cité)

« Instruire un rapace “niais” : le dressage graduel de l’Autour des palombes (Accipiter gentilis) capturé au nid, dans le Japon prémoderne (ca. dbt. XIXesiècle) »

15h00-15h30 François-Valentin Clerc (Université de Genève)

« “Le Japon paraît nous offrir notre ancre de salut, tâchons de n’en pas couper la chaîne !” : à propos du commerce franco-japonais des graines de vers à soie (1853-1878) »

13h15-15h30 : Session 4 « Droits et société » (salle 479C)

Présidence de séance : Arnaud Grivaud (Université Paris Cité)

13h15-13h45 Antoine Von der Weid (Université de Genève)

« Les vétérans blessés japonais durant l’après-guerre – approche méthodologique »

13h45-14h15 Manon Ramos (Université de Kyoto)

« Le système de Cabinet dans le Japon d’entre-deux-guerres : comparaison avec la France de la IIIe République »

14h30-15h00 Oumrati Mohamed (INALCO / Sciences Po)

« Mise en lumière des évolutions législatives japonaises en matière de migration à travers l’analyse des politiques publiques »

15h00-15h30 Iwashita Yoko (Université de Lille)

« Conditions du choix du conjoint(e) : Trajectoires conjugales des familles franco-japonaises en France »

16h00-17h00 : Table ronde : Préparer l’après-thèse, regard sur les questions “métiers” (salle 479C)

Publier pendant la thèse – Sandra Schaal (Université de Strasbourg)

Capes et agrégation – Gérald Peloux (Cergy Paris Université)

Comités de sélection et CNU – Anne-Lise Mithout (Université Paris Cité)

Recrutement CNRS/EHESS/EPHE – Guillaume Carré (EHESS)

17h30-19h00 : Assemblée générale de la SFEJ (salle 479C), suivie d’un cocktail

L’Atelier doctoral des Études Japonaises constitue un espace d’échange permettant aux doctorants de présenter leur travail à des chercheurs confirmés tout en favorisant la mise en place de réseaux de recherche. Une partie des interventions se tiendra en ligne; toutefois l’ADEJ est organisé en présentiel et il ne sera pas possible d’y assister à distance.

Affiche et programme / Livret avec résumés des présentations / Plan d’accès

[Assemblée Générale de la SFEJ] Vendredi 9 décembre 2022 de 17h30 à 19h00

L’ Assemblée Générale de la SFEJ aura lieu, après l’Atelier Doctoral des Études Japonaises :

Vendredi 9 décembre 2022, de 17h30 à 19h00
À l’Université Paris Cité
Bâtiment des Grands Moulins, Salle 479C
5 rue Thomas Mann, 75013 Paris

Ordre du jour de l’Assemblée Générale

  • Rapport financier par le Trésorier 
  • Rapport moral par le Président 
  • Point d’information sur le colloque 2023 de la SFEJ
  • Remise du Prix de thèse Okamatsu Yoshihisa 2022
  • Questions diverses
  • Élections des membres du Conseil. 5 sièges sont à pourvoir : ceux d’Arnaud Grivaud, Matthias Hayek, Aline Henninger, Arthur Mitteau et Grégoire Sastre. Ils ont tous exprimé leur désir de se présenter pour un nouveau mandat.

Les membres de la SFEJ désireux de poser leur candidature au Conseil doivent envoyer une lettre à cet effet (document sur ce lien) au secrétariat (secretariat.sfej@gmail.comavant le 1er décembre 2022. Ils joindront également dans un autre fichier une courte profession de foi. Le mandat est d’une durée de 3 ans (janvier 2023-décembre 2025).

L’Assemblée Générale sera suivie d’un cocktail.

Pour voter

L’élection aura lieu en ligne avec l’outil numérique Balotilo. Vous recevrez le jour de l’ouverture du vote un lien personnel pour voter. Le vote sera ouvert du lundi 5 décembre 8h00 au vendredi 9 décembre 17h30.

RAPPEL : Seuls les membres à jour de leur cotisation 2022 pourront voter. En raison du vote en ligne, nous vous serions reconnaissants de mettre à jour votre cotisation d’ici le jeudi 1er décembre 20h00 au plus tard. Pour faciliter la prise en compte de vos cotisations, veuillez autant que possible préférer le paiement en ligne (en cliquant sur ce lien).

La cotisation annuelle pour 2022 est de 40 € pour les membres ordinaires, de 25 € pour les étudiants, post-docs, enseignants dont le poste est temporaire, retraités, chômeurs et de 110 € pour les institutions.

Pour le paiement en ligne, si vous avez plusieurs années de rattrapage, après avoir indiqué le nombre d’années à payer sur la première page, vous devrez remplir autant de fois que nécessaire le fichier d’inscription.

Nous vous attendons nombreux à l’Assemblée Générale et à l’ADEJ.

Gérald Peloux, Secrétaire général.

Société Française des Études Japonaises
C/O UFR LCAO, Case 7009
Université Paris Cité, 5 rue Thomas Mann
75205 PARIS CEDEX 13


[Lunch Seminar] “Work and Happiness in Japan: Macro- and Micro-Views” (Friday 11th Nov., 12:30-14:00 JST)

L’Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise a le plaisir de vous inviter à l’événement suivant :

Lunch Seminar on Japanese Economy and Society
“Work and Happiness in Japan: Macro- and Micro-Views”
Friday 11th November 2022, 12:30-14:00 JST
Onsite & Online, in English without translation

Although the study of happiness has gained considerable scholarly attention across disciplines, happiness science continues to be dominated by the work of psychologists and economists. We argue that a sociological perspective can deepen our understanding of the interplay between macro- and micro-influences on happiness, and that Japan provides an ideal case in which to study how the social-institutional context shapes the individual pursuit of happiness. We pay particular attention to happiness through the lens of gender, work, and family. More specifically, we consider how economic and social inequality and public policy provide the context shaping the individual-level associations among work, gender, family life, leisure activities and well-being. We ask questions about how recent changes to Japan’s social insurance and other family policies have the potential to influence both work hours and time spent with family and how this may impact well-being. We consider how economic inequality affects the well-being of high-income workers and low-income workers differently. We review research on the impact of national work hours on the well-being of men versus women, and across different birth cohorts.  Looking to the future, we consider the possibility that an attention to happiness may lead to greater productivity at work and ultimately greater happiness. We conclude with a discussion of the data and methodological innovations needed to move this field of study forward.

Speaker

Hiroshi Ono received his BE in mechanical engineering from Waseda University and his MA and Ph.D. in sociology from the University of Chicago. He was later awarded Docent (equivalent to a second doctoral degree) in economics from the Stockholm School of Economics. He writes and speaks extensively on the relationships among motivation, happiness, and productivity in the workplace. He has a special interest in the interplay between demographic change and labor market dynamics in Japan. His latest research focuses on enhancing the quality of work, integrating digital technology in the workplace, and increasing labor productivity.

Professer Ono is a frequent contributor and commentator for Japanese and global news media, both print and broadcast. He is the author of Redistributing Happiness: How Social Policies Shape Life Satisfaction (with Kristen Schultz Lee, Praeger Publishing, 2016). His work has been published in the American Sociological ReviewAsian Business & ManagementOxford Economic PapersSocial Forces, and Social Science Quarterly, among others.

Moderator: Sébastien LECHEVALIER (FRIJ-MFJ, FFJ-EHESS)
Organization: FRIJ-MFJ
Co-organization: CCI France Japon
Support: French Embassy in Japan

The event is open to all. Registration is required.

Onsite: https://www.mfj.gr.jp/agenda/2022/11/11/ls_ono/

Online: https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_XwIWrh0NSEydqJ3x5zyT-g