[Colloque]”L’essor des études japonaises en France : des années 1960 aux années 1990″ (mercredi 31 mai 2023, Paris)

À l’occasion du 20e anniversaire de la disparition de Jean-Jacques Origas (1937-2003), Emmanuel Lozerand (Inalco), Michael Lucken (Inalco) et Karoline Postel-Vinay (Sciences Po) organisent un colloque intitulé :

“L’essor des études japonaises en France : des années 1960 aux années 1990”
Mercredi 31 mai 2023
Maison de la Recherche de l’Inalco, Auditorium Dumézil
2 rue de Lille, 75007 Paris

Nous reviendrons sur cette annonce dans de prochains billets.

[Colloque international] “Fiction et histoire : Roman du Genji et pratiques littéraires du passé et du présent” (9 au 11 mars 2023)

Le Groupe de recherche sur le Genji monogatari – IFRAE et CRCAO (INALCO, Université Paris Cité) – avec le soutien de la Fondation de France, la Fondation Internationale Toshiba et la Maison de la culture du Japon à Paris organise un colloque international intitulé :

“Fiction et histoire : Roman du Genji et
pratiques littéraires du passé et du présent”
Du jeudi 9 au samedi 11 mars 2023 à Paris

  • Jeudi 9 mars : conférences inaugurales (en présentiel), de 18h à 20h30, petite salle, Maison de la culture du Japon à Paris
  • Vendredi 10 mars : sessions 1 et 2, de 9h à 17h15 en mode hybride, Auditorium de l’INALCO
  • Samedi 11 mars : session 3, de 9h à 18h30 en mode hybride, Auditorium de l’INALCO

Programme complet sur ce lien.

Tosa Mitsuyoshi, Genji monogatari tekagami, 1611-12, Livre 25 “Les lucioles”, Kubosō Memorial Museum of Arts, Izumi

[Colloque] “Global Japon(s)” (9 et 10 février 2023)

Depuis 2018, le projet de recherches Global Japon(s) réunit les historiens du Centre Japon autour d’une réflexion sur la place du Japon dans les débats actuels, sur l’histoire globale et ses enjeux, avec pour objectif une ouverture et un enrichissement de la discipline.

Deux colloques ont été précédemment organisés à Paris et à Tokyo et près de 40 conférences ont été données par les membres du Centre et leurs invités sur leurs travaux en cours.

Vous pouvez retrouver toutes les éditions précédents en suivant ce lien : https://carnetsjapon.hypotheses.org/category/global-japons

Dans cette 5e et dernière édition et à l’occasion du 50e anniversaire du CRJ, nous organisons un colloque international avec la participation de :

Manimporok Dotulong (Université Brown), Mariko Iijima (Université Sophia), Aleksandra Kobiljski (CNRS), Robert Kramm (Université de Münich-LMU), Damien Peladan (Université de Bordeaux Montaigne), Cyrian Pitteloud (Université de Lille/EHESS), Grégoire Sastre (Université Cergy-Pontoise), Alessandro Stanziani (CNRS/EHESS), Miki Sugiura (Université Hōsei), Keiko Suzuki (Université Ritsumeikan), Brij Tankha (Université de Delhi)

Jeudi 9 et vendredi 10 février 2023
9h30-16h00
Salle 50 – Bâtiment EHESS du Campus Condorcet
2 cours des Humanités 93300 Aubervilliers

Programme à télécharger.

Afin de recevoir les documents qui seront discutés durant le colloque, il est nécessaire de vous inscrire à l’adresse suivante : crj@ehess.fr

[Webinar] INNOVCARE 2nd cycle of Webinars

INNOVCARE 2nd cycle of Webinars: Webinar n°3 will be held on:

18 January 2023
9:00-11:00 (Paris time), 17:00-19:00 (Tokyo time)
Online

Rising life expectancy and ageing populations are a major challenge for our societies. A key issue is care for elderly people who are experiencing a loss of autonomy. For this webinar session, we will thus analyse the policies and practices that put well-being at the centre of innovation with Rachid Alami (CNRS) and Yoshihiro NAKABO (National Institute of Advanced Industrial Science and Technology).

Access to the Webinar on this link.

Link to INNOVCARE Website.

[Workshop] “Urban Mobility versus Gender, and Care” (lundi 16 janvier 2023)

The FFJ-Michelin Foundation Workshop will be held on:

16 January 2023, 14:00-17:30 (Paris time)
“Urban Mobility versus Gender, and Care”
Online or On site at Campus Condorcet
Place du Front Populaire, 93300 Aubervilliers

Transport infrastructure and services are the means to improve the well-being of all groups of the population, including women, men, children, the elder, and people with disabilities. Integrating the gender focus into the transport policy dialogue and planning procedures could promote equal economic opportunities for the entire society in expecting to unlock barriers to women’s economic potential. This workshop will focus on the question of gender and care in the urban mobility. 

Registration (mandatory) on this link; Programme on this link.

[Colloque] “L’animal dans l’imaginaire de l’Asie : alter ou alter ego ?” (13 et 14 janvier 2023, INHA Paris et sur Zoom)

L’Association Asie-Sorbonne, en partenariat avec le Creops (Sorbonne-Université) organise un colloque intitulé

“L’animal dans l’imaginaire de l’Asie : alter ou alter ego ?”
Vendredi 13 et samedi 14 janvier 2023
INHA (Paris) et sur Zoom

Comité scientifique : Isabelle Charrier, Fréderic Girard, Karine Ladrech, Marie Laureillard, Edith Parlier-Renault, Mary Picone, Christine Vial Kayser, Li Xiaohong.

Ce colloque explore la polysémie de l’imaginaire de l’animal, tout particulièrement de l’animal sauvage, en Asie et ses fonctions : est-il un « alter ego », un animal protecteur, apportant à l’humanité ses pouvoirs propres ou un « alter » radical, qui représente un monde autre que l’humanité ? Quels sont les enjeux de ces diverses représentations pour l’humanité comme pour le partage de la planète avec le monde animal ? Il nous semble que si l’humain acquiert symboliquement la puissance de l’animal, c’est en effet à condition qu’il reste au-delà d’une frontière homme / animal réelle ou métaphorique.
On postule donc que l’animal — ours, singe, tigre, renard, serpent, corbeau, souris — est investi d’une altérité radicale, nécessaire au lien entre l’humanité et « la Nature ». Sa totale domestication ou anthropomorphisation représenterait un danger, physique (qu’a montré la pandémie) et symbolique. Face à la disparition des espaces primaires et des peuples non modernisés, l’animal sauvage semble l’ultime réservoir de l’antimoderne, de ce qui échappe à l’anthropocène, ce qui n’est pas « pour » l’humanité. On fait donc deux hypothèses emboîtées : que les représentations animalières dans les cultures traditionnelles insistent sur l’altérité de l’animal et que cela a la fonction d’un avertissement : qu’à trop vouloir domestiquer le sauvage, l’humanité perdra une source d’altérité, essentielle à sa survie physiologique, mais aussi spirituelle.

Pour obtenir le lien Zoom, merci d’envoyer un email à secretariat@asie-sorbonne.fr

Programme détaillé avec les résumés en ligne sur ce lien.

[Conférence] “On achève bien les persos. La mort des partenaires numériques au Japon”, Agnès Giard (vendredi 9 décembre 2022 à partir de 13h00)

Dans le cadre de la journée d’étude FFJ-Air Liquide, intitulée “Les robots peuvent-ils mourir ?”, organisée par Fabio Gygi, qui invite plusieurs chercheurs – Paul Dumouchel, Denis Vidal, Joffrey Becker – à réfléchir sur le techno-animisme au Japon, Agnès Viard fera une intervention sur la thématique :

“On achève bien les persos.
La mort des partenaires numériques au Japon”
Vendredi 9 décembre 2022 à partir de 13h00
Salle A06_47 (6ème étage)
EHESS, 54 boulevard Raspail, 75006 Paris

Résumé

Parmi les jeux vidéo japonais les plus populaires des années 2010-2020, certains permettent aux femmes et aux hommes d’entretenir une liaison sentimentale avec un personnage numérique. Quand le jeu est débranché (son service en ligne définitivement clos), les personnes qui l’utilisent doivent affronter la perspective de perdre leur bien-aimé-e. Le choc causé par cette perte est couramment désigné comme un traumatisme qui « causerait parfois plus de douleur que la mort d’un proche », soit « jusqu’à trois ans de deuil », sinon plus. Sur le moteur de recherche Google en japonais, l’expression « mort du perso aimé » (oshi no shi) fait apparaître automatiquement les mots-clés : « dépression » (utsu), « inacceptable » (uke-irerarenai) et « comment faire face » (taishobō). En m’appuyant sur des témoignages de joueuses ayant perdu leur bien-aimé numérique, sur des entretiens menés dans les compagnies productrices de jeu et sur les discours des adeptes en réseau, j’aimerais montrer que la mort du personnage de synthèse se fait l’enjeu de stratégies visant sciemment à brouiller la distinction entre réel et fiction. Par quels moyens ? Dans quels buts ?

Vous pouvez vous enregistrer, pour assister à cette conférence à distance, en cliquant sur ce lien.

Programme complet.

[Journée d’étude] “Education in Japan: Current developments and future challenges” (vendredi 16 décembre 2022, de 9h à 15h30)

La journée d’étude internationale Education in Japan: Current developments and future challenges, organisée par Wang Zi et Christian Galan (IFRAE – Inalco/Université de Paris Cité/CNRS) et soutenue par l’Union européenne, se tiendra :

Vendredi 16 décembre 2022 de 9h00 à 15h30
Auditorium Dumézil, Inalco, Maison de la recherche
2 rue de Lille, 75007 Paris

Le système éducatif japonais, qui est longtemps apparu à beaucoup monolithique et « immobile », connaît depuis une vingtaine d’années de profonds bouleversements. Des bouleversements provoqués par l’évolution des politiques éducatives de plus en plus empreintes de néolibéralisme et de néoconservatisme, mais aussi par l’évolution même de la société japonaise qui doit faire face à une chute dramatique de la population, enfantine et jeune notamment, et dans laquelle émergent de nouvelles problématiques liées par exemple à la scolarisation des élèves allophones et/ou élevés en dehors du Japon, à une nouvelle articulation entre les études et le monde du travail, aux inégalités dans l’accès à l’éducation, ou encore à la place accordée aux enfants en situation de handicap. Et c’est la structure tout entière du système éducatif qui s’en trouve ébranlée, des écoles pré-élémentaires aux universités, dont la nature et la fonction sont aujourd’hui en cours de renégociation. Ce workshop international, en réunissant quelques-uns des meilleurs chercheurs européens travaillant sur ces thématiques, vise à cerner l’ampleur de certains de ces bouleversements et à poser les premiers jalons d’une recherche collective à venir de plus grande ampleur.

Programme complet sur ce lien.

[Workshop] Association des Anciens Boursiers Francophones de la JSPS (lundi 5 décembre 2022 à partir de 9h)

L’Association des Anciens Boursiers Francophones de la JSPS France organise son 2ème workshop le 5 décembre 2022 à partir de 9h à la Sorbonne Université (SU), amphithéâtre Farabeuf, campus des Cordeliers, 15 rue de l’École de Médecine à Paris (6ème arrondissement).

L’objectif de cet atelier est de réunir les membres des Anciens ainsi que des jeunes chercheurs japonais et français en France. Il s’agit également d’annoncer la bourse TAKENOKO Alumni ainsi que les programmes internationaux JSPS. 

Le programme inclut des interventions très diversifiées de chercheurs et d’étudiants français ou japonais qui ont une expérience d’étude et de recherche au Japon.

L’Assemblée Générale de l’Association se tiendra dans le même lieu à 16h après le workshop.

Entrée gratuite, ouverte à tous, mais inscription préalable obligatoire avant le 30 novembre 2022 en cliquant sur ce lien.

Organisateur : l’Association des Anciens Boursiers Francophones de la JSPS

Co-organisateur : Japan Society for the Promotion of Science Strasbourg Office | Sorbonne Université 

(Programme à télécharger)

[Colloque] “Le patrimoine industriel en France et au Japon : les dimensions historique, sociale et économique de sa mise en valeur” (vendredi 18 et samedi 19 novembre 2022)

L’Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise a le plaisir de vous inviter au colloque franco-japonais intitulé :

“Le patrimoine industriel en France et au Japon : les dimensions historique, sociale et économique de sa mise en valeur”
Vendredi 18 novembre 2022, 16h45-20h30 heure japonaise
Samedi 19 novembre 2022, 9h45-18h30 heure japonaise

Le colloque aura lieu à l’Auditorium et sera également diffusé en direct sur Zoom avec traduction simultanée.

Présentation

Le Japon et la France portent depuis trois décennies un intérêt particulier à leur patrimoine industriel. La reconnaissance du patrimoine industriel régional est un enjeu économique et social pour les collectivités locales, les entreprises, le milieu associatif et les populations des territoires qui ont souffert des restructurations industrielles. Au-delà de sa dimension touristique et mémorielle, le patrimoine industriel est aussi en enjeu pour la recherche historique et archéologique. Cependant, comment déterminer ce qui peut être considéré comme un patrimoine digne d’être conservé ? Au cours de ce colloque nous tenterons d’aborder le patrimoine industriel comme une construction sociale, par laquelle des institutions ou des groupes d’individus décident de distinguer et de protéger un objet, matériel ou immatériel, selon des critères hétérogènes et évolutifs par nature. On peut citer l’esthétique de l’objet (architecture remarquable, cheminées, tours de puit), son importance historique (le charbon moteur de l’industrialisation) mais aussi le poids de l’industrie dans l’organisation sociale et culturelle locale et son empreinte sur les territoires. En effet, le patrimoine industriel ne concerne pas seulement les sites et leurs équipements de production : il s’applique également à toutes les infrastructures sociales, économiques, culturelles, ou sportives construites dans le cadre d’une activité productive pour assurer les conditions de vie des salariés, aux collections d’objets scientifiques et techniques bâties et aux paysages.

Conférenciers

ASAKARASU Kazumi (Musée d’histoire de l’industrie du charbon de la ville de Tagawa), Serena BONCOMPAGNI (EHESS), Jean-François CARON (maire de Loos-en-Gonelle, à distance), Simon EDELBLUTTE (univ. de Lorraine), Marion FONTAINE (Sciences Po), FUKUMOTO Hiroshi (Musée d’histoire de l’industrie du charbon de la ville de Tagawa), HORIKAWA Saburō (univ. Hōsei), INAZUKA Hiromi (Ville de Tomioka), ITŌ Takashi (Industrial Heritage Information Center), NAKAMURA Naofumi (univ. de Tokyo), Christian POLAK (FFJ-EHESS), SHIMAZAKI Naoko (univ. Waseda), Karine SPRIMONT (Centre historique minier de Lewarde), TAKEDA Haruhito (directeur des archives au Mitsui bunko), Pierre VERNUS (univ. Lumière Lyon 2)

Modérateurs

Bernard THOMANN (IFRJ-MFJ), YAGO Kazuhiko (univ. Waseda), Raphaël LANGUILLON (IFRJ-MFJ)

Inscriptions en présentiel

Vendredi 18 novembre : www.mfj.gr.jp/agenda/2022/11/18/2022-11-18_colloque_patrimoine/

Samedi 19 novembre : www.mfj.gr.jp/agenda/2022/11/19/2022-11-19_colloque_patrimoine/

Inscriptions en ligne sur la plateforme Zoom

Vendredi 18 novembre : https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_ImK_jy1hT5WFOALezs6GEQ

Samedi 19 novembre : https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_8KNQ3rCmRBKJ66Mq4tM0kQ

Programme à télécharger en cliquant sur ce lien.